Assurance vie : rendement de 1,80% en 2015 pour le fonds euros de la Macif


Le taux d'intérêt servi en 2015 sur les contrats et fonds en euros de Mutavie, filiale de la Macif spécialisée en épargne, diminue encore sensiblement. Avec un rendement net de frais de gestion mais avant fiscalité et prélèvements sociaux de 1,80%, le recul atteint 0,20 point.  

Les taux des contrats et fonds euros de Mutavie, filiale de la Macif, sont en baisse

2,40% en 2013, 2% en 2014 et désormais 1,80% en 2015. Les rendements offerts par Mutavie aux détenteurs d’un contrat d’assurance vie monosupport Livret Vie ne cessent de se dégrader. La filiale de la mutuelle Macif, spécialisée dans l’épargne et l’assurance vie, a dévoilé mercredi 16 décembre les taux d’intérêt servis à ses clients pour l’exercice 2015. Une rémunération en baisse de 0,20 point par rapport à 2014, lorsque le contrat Livret Vie affichait un rendement net de frais de gestion de 2%, avant fiscalité et prélèvements sociaux (15,5%).

Une nouvelle fois, le taux d’intérêt de Livret Vie, qui comptait près de 971.500 souscripteurs au 31 novembre, devrait donc se situer bien en-dessous de la moyenne du marché. Celle-ci pourrait reculer à 2,25% en 2015 selon la société de conseil Facts & Figures, contre 2,50% en 2014.

2,40% pour le contrat Actiplus

Les détenteurs d’un contrat monosupport Actiplus seront, comme chaque année, mieux servis. Le rendement annoncé par Mutavie diminue également de 0,20 point, mais à 2,40% avant impôt et CSG-CRDS. Toutefois, les souscripteurs doivent s’acquitter de frais à hauteur de 3% sur leurs versements, contrairement aux détenteurs de Livret Vie pour lesquels les charges se résument à 0,60% de frais de gestion annuels.

Pour les contrats d’assurances vie multisupports, les taux servis sur les fonds euros Livret Vie Option et Actiplus Option sont strictement identiques à ceux offerts sur les contrats monosupport, respectivement de 1,80 et 2,40%.

Appel à la baisse des taux en 2015

L’évolution de ces taux n’est pas étrangère aux recommandations répétées des autorités qui prônent une diminution des rendements des fonds et contrats en euros. Après la Banque de France, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a ainsi lancé un nouvel appel à la baisse des taux le 10 décembre dernier, insistant sur « la prudence qui doit présider à leur détermination pour garantir la solidité des acteurs ».

« Cette année encore, nous allons doter notre provision pour participation aux bénéfices de manière significative afin de nous permettre de mieux accompagner toute évolution future des taux d’intérêt, conformément à la recommandation de notre autorité de tutelle (ACPR) », explique pour sa part Philippe-Michel Labrosse, directeur du pôle finance épargne du groupe Macif dans un communiqué.