Assurance vie : taux 2014 en recul pour les fonds en euros Carac


La mutuelle d’épargne Carac a dévoilé des taux de rémunération en baisse sur ses fonds en euros pour l’année 2014. Le contrat d’assurance vie solidaire phare de la mutuelle, Entraid’Epargne Carac, accuse une chute conséquente de son rendement. Malgré le coup de pouce accordé par la Carac, ce dernier s’affiche à 3,20% net de frais de gestion (hors prélèvements sociaux de 15,5%) en 2014 contre 3,70% en 2013 et 4% en 2011.

Les autres contrats Compte Epargne Carac, Compte Epargne Famille et Carac Profileo offrent également des performances moindres par rapport aux années précédentes, fixées à 3,10% nets contre 3,50% l’an passé. Carac Epargne Plénitude, le petit nouveau de la mutuelle d’épargne dédié au financement de la perte d’autonomie et du vieillissement lancé en 2014, dévoile un taux de 3,10% net.

Toutefois, ces performances en recul sont à nuancer, s’élevant bien au-delà du taux moyen de 2,50% attendu sur le marché au titre de 2014, contre 2,80% en 2013. De plus, sur 5 ans, la rémunération nette cumulée se monte à 20,1% pour Entraid’Epargne Carac, soit une moyenne de 3,73%, ramenée à 3,55% ces trois dernières années (2012-2014). Pour les trois autres contrats, le rendement net cumulé sur 5 ans est légèrement inférieur à 19,4%, soit une moyenne de 3,62% et de 3,43% sur 3 ans.

« Notre objectif est de maintenir la duration du portefeuille ainsi que la qualité de crédit. Afin de limiter l’impact de la baisse des taux d’intérêt des obligations, la mutuelle a poursuivi la diversification de son portefeuille en renforçant l’exposition aux actions et dans une moindre mesure, l’investissement immobilier », explique le directeur du patrimoine, Guillaume Ville.

De leur côté, les contrats d’assurance vie avec sortie en rentes n’échappent pas non au recul général. La rente viagère garantie à vie Carac Avenir et la Rente Viagère Immédiate offrent tous deux un rendement net à 3% (hors prélèvements sociaux).