Billets en francs : conserver les 20 francs Debussy et 50 francs Saint-Exupéry selon CGB


Les billets en francs français tels que les 200 francs Eiffel et les 500 francs Pierre et Marie Curie ne pourront plus être échangés à la Banque de France à partir du 17 février 2012. Néanmoins, la Compagnie Générale de Bourse recommande de conserver les billets 20 francs Debussy et 50 francs Saint-Exupéry. 

placement, argent,

Les billets concernés par cette opération de démonétisation sont les 20 francs Debussy, 50 francs Saint-Exupéry, 100 francs Cézanne, 200 francs Eiffel et 500 francs Pierre et Marie Curie. Tous les autres billets et toutes les pièces sont déjà démonétisés et ne peuvent déjà plus être échangés à la Banque de France contre des euros.

Garder les 20 francs Debussy et 50 francs Saint-Exupéry

La Compagnie Générale de Bourse (CGB) conseille à ses clients « de se faire rembourser sans faute les derniers billets en francs » en leur possession sauf les 20 francs Debussy (3,05 euros) et les 50 francs Saint-Exupéry (7,62 euros) neufs. Selon elle, « ces deux billets sont actuellement achetés légèrement plus cher que leurs valeurs faciales, respectivement 3 et 7,5 euros, par les collectionneurs ».

En effet, dès le 18 février, elle estime que les 50 francs non neufs, les 100, 200 et 500 francs tomberont à leur valeur de collection, largement inférieure à leur valeur faciale. Pour preuve, elle donne l’exemple de la gamme Pascal et Montesquieu qui « valent bien moins cher aujourd’hui qu’il n’aurait été possible de les faire rembourser en 2005 ».

Toutefois, la Compagnie Générale de Bourse reconnait qu’il existe des variantes très rares des autres modèles qui valent bien plus que 15, 30 et 75 euros du fait d’erreurs d’impression ou de numéros de séries exceptionnels. « Le public a plus de chance de gagner à l’Euro Millions que d’en trouver un dans un vieux portefeuille », ironise la société.