Bitcoin : « La voie à explorer pour changer le monde du e-paiement »


INTERVIEW VIDEO - Co-fondateur de la start-up Paymium qui exploite la plateforme de transactions Bitcoin-Central.net, Gonzague Grandval a découvert la monnaie numérique il y a trois ans et voit en elle l’avenir du paiement électronique.

Gonzague Grandval fondateur de Bitcoin-central.net

 

A l’occasion d’une conférence sur le thème des innovations financières, organisée par Saxo Banque mercredi 26 mars 2014, ToutSurMesFinances.com est allé interroger l’un des principaux acteurs du Bitcoin en France : Gonzague Grandval, président co-fondateur de Paymium, la PME qui a lancé le site Bitcoin-central.net.

Une plateforme d’échange sécurisé

Quelques semaines après la très médiatisée faillite de la plateforme japonaise Mt.Gox, le PDG de Bitcoin-Central estime que les risques d’un scénario identique sur son site sont quasi-nuls. « Nous travaillons de façon radicalement différente par rapport à l’ensemble des places de marché », avance-t-il. Sur Bitcoin-Central, les opérations ne sont pas traitées en temps réel. « Les sorties de Bitcoins ne sont réalisées qu’après un audit comptable de base et une vérification manuelle que l’ensemble des transactions correspondent à des actions initiées par des clients », explique Gonzague Grandval. En outre, les BTC des clients ne sont pas stockés sur les serveurs de la société. Les clés privées sont stockées dans des coffres de banques dans des villes différentes.

Les commerçants non exposés à la volatilité

Avec une volatilité sans égale, il peut sembler compliqué de convaincre les commerçants d’accepter les paiements en Bitcoins. Un moyen simple a été mis en place pour contourner cette volatilité : « Le client achète un produit directement en Bitcoins et par notre intermédiaire les BTC sont immédiatement convertis en euros, de telle sorte que la somme réclamée par le commerçant correspond à celle que nous lui reversons. » En d’autres termes, le vendeur ne conserve jamais de Bitcoins et évite ainsi la volatilité du cours.

Il faut des « prises de positions tranchées et ambitieuses »

Le 4 mars 2014, Pierre Moscovici s’est déclaré en faveur d’une régulation européenne du Bitcoin. « C’est un sujet impératif à traiter non seulement au niveau national mais aussi au niveau européen », avait alors indiqué le ministre de l’Economie et des Finances. Pour Gonzague Grandval, cette régulation doit « permettre une unification des démarches en Europe de façon à ce qu’il n’y ait pas de concurrence déloyale ». Toutefois, le président de Paymium espère des « prises de position tranchées et ambitieuses » à l’échelle nationale. Pour lui, la France doit prendre « ce train qui avance vite ».

propos recueillis par Julien Moro.

 

A voir sur le sujet : L’histoire du Bitcoin en dates clés