Bitcoin : MtGox officiellement en liquidation judiciaire


Le processus de liquidation de la plate-forme d'échange de Bitcoins, MtGox, est officiellement enclenché par le tribunal administratif de Tokyo. 127.000 victimes devraient se partager les restes de la firme.  

MtGox-capture-bitcoin

 

Il y a moins d’une semaine, un groupe d’investisseurs américains tentait désespérément de sauver MtGox en proposant un rachat pour un bitcoin symbolique (environ 350 euros au taux de change actuel). Les différents communiqués de la firme laissaient présager un possible retour sur la toile de sauver la société du Français Mark Karpelès. Mais cette fois plus de doute, la plate-forme a annoncé jeudi 24 avril 2014 que les procédures de liquidation sont officiellement lancées.

127.000 victimes

« Ce 24 avril, le tribunal de Tokyo a ordonné le début des procédures de liquidation de MtGox et la nomination d’un syndic de faillite », a expliqué Nobuaki Kobayashi, le mandataire chargé de procéder à l’opération, dans un communiqué. L’avocat désigné par le tribunal de Tokyos’attend donc à recevoir des demandes en provenance des quelque 127.000 personnes lésées par la faillite de MtGox. Ainsi, il a d’ores et déjà annoncé qu’une réunion sans obligation de participation sera tenue le 23 juillet 2014 dans la capitale nipponne pour informer les anciens clients de la société. Le produit de la liquidation sera partagé entre les clients floués qui en auront fait la demande. « En revanche, ceux qui ne déposeraient pas de demande pour bénéficier de la répartition du produit de la liquidation ne recevraient rien, même si les fonds étaient sécurisés et la distribution effectuée », a t-il prévenu.

Des pertes trop importantes

Victime de nombreuses cyber-attaques de pirates, profitant d’un bug de sécurité appelé « malléabilité », MtGox a fait faillite fin février 2014 et a perdu 850.000 btc soit plus de 500 millions de dollars. Une somme finalement revue à la baisse après que la société a retrouvé 200.000 btc dans un portefeuille numérique non-connecté à Internet. Malgré tout, le montant à restituer pour espérer une éventuelle renaissance de la société s’est avéré bien trop important et la plate-forme a finalement demandé au tribunal administratif de Tokyo de la placer en liquidation judiciaire.

 

MtGox et son ancien dirigeant font également l’objet d’un recours devant le tribunal de l’Illinois intenté le 27 février 2014 par un Américain, Grégory Greene, qui affirme être victime des « actions trompeuses et illégales de MtGox ». Mark Karpelès, par l’intermédiaire de ses avocats, a fait savoir qu’il ne se rendrait pas aux Etats-Unis de peur d’être placé en détention provisoire.

 

La rédaction vous conseil : L’histoire du Bitcoin en dates clés