Blackrock lance deux nouveaux fonds sur les pays émergents


BlackRock, l'une des principales sociétés de gestion mondiales, lance deux nouveaux placements financiers : le fonds BSF Asia Extension Fund et BSF Emerging Markets Extension Fund. Ces solutions d'investissement répondent à la demande croissante pour des stratégies très actives dans les régions émergentes.

placement, outremer, fonds

La sicav BSF Emerging Markets Extension Fund (code isin : LU0678983387) vise une exposition d’au moins 70 % de son portefeuille à des sociétés domiciliées ou exerçant la majeure partie de leur activité économique dans des marchés émergents. De son côté, la sicav BSF Asia Extension Fund (Code isin : LU0678985598) a pour objectif une exposition minimale de même grandeur sur des sociétés similaires axées sur la zone Asie (hors Japon).

Deux nouveaux fonds émergents

Qui gèrent les fonds ? Ces fonds sont co-gérés par Jeff Shen et Jan Bratteberg, tous deux membres de l’équipe de gestion actions scientifique active de BlackRock. Celle-ci compte au total 45 professionnels de l’investissement à travers le monde, qui cherchent à détecter les écarts de valorisations des actions sur les marchés, en particulier les marchés émergents et l’Asie (hors Japon).

Comment sont investis les fonds ? Le processus d’investissement des fonds conjugue une approche traditionnelle et quantitative, combinant une multitude d’idées dans un portefeuille équilibré, conçu pour générer des rendements positifs par rapport aux marchés sous-jacents. Ces stratégies, économiquement intuitives et prospectives, reflètent l’estimation de l’équipe sur les conditions de marché et les potentiels facteurs de performance actuels.

Quelle performance visée ? Les deux gérants ont pour objectif de créer dans ces régions un « flux d’alpha de qualité » (surperformance par rapport au marché), régulier et non corrélé, avec une exposition totale au marché (100 % de l’actif net). Les deux fonds cherchent à générer de la performance absolue en se basant aussi bien sur des appréciations positives que négatives sur le marché des actions.

« Avec l’extrême volatilité observée ces dernières années, les investisseurs s’intéressent de plus en plus à la construction de leur portefeuille et n’hésitent plus à opter pour des investissements alternatifs afin de diversifier le socle de leur portefeuille », commente Alex Hoctor-Duncan, directeur de la branche Distribution pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMOA) de BlackRock dans un communiqué.