Bourse : Air France-KLM perd son pilote, Vallourec confirme ses objectifs


La Bourse de Paris redémarre, alors que les cours du pétrole sont repartis à la hausse et que la croissance dans le secteur des services s'est accélérée en Chine le mois dernier. Le CAC 40 prend 0,81%, pour clôturer la séance du 6 avril 2016 à 4.284,64 points. Air France-KLM et Vallourec font le grand écart au sein du SBF 120.

Le CAC 40 est reparti de l'avant

La valeur du 6 avril 2016 : Air France – KLM

La compagnie aérienne a annoncé le départ de son PDG, Alexandre de Juniac, qui doit prendre la direction générale de l’Association du transport aérien international (IATA), le 1er août au plus tard. « J’assurerai mes responsabilités jusqu’au passage de relais avec mon successeur fin juillet », a déclaré le patron dont le mandat avait été renouvelé à la tête du transporteur franco-néerlandais en mai 2015.

Le groupe a indiqué avoir fait appel à un cabinet international de recrutement pour trouver un successeur. Après avoir dirigé Air France, de fin 2011 à 2013, Alexandre de Juniac a pris la tête d’Air France – KLM. Les plans de restructurations se sont enchaînés pendant les quatre années au sein de l’entreprise de l’ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde. Le titre chute de 3,23%, à 7,90 euros, et finit dernier de l’indice SBF 120.

Vallourec confirme ses objectifs pour 2016 et 2020

Le fabricant de tubes sans soudure a confirmé ses objectifs financiers pour 2016 et pour 2020, malgré la chute de 36% de ses revenus au premier trimestre, à 671 millions d’euros. La direction anticipe une baisse du résultat brut d’exploitation cette année et une dette nette n’excédant pas 1,5 milliard d’euros en fin d’exercice, contre 1,8 milliard d’euros à fin mars. Le cours de l’action bondit de 6,73%, à 5,92 euros, et Vallourec s’affiche en tête du SBF 120.

EDF : Jean-Bernard Lévy exclut tout report du projet Hinkley Point

Le PDG de l’électricien public, Jean-Bernard Lévy, a écarté l’hypothèse d’un report du projet Hinkley Point, jugeant qu’une telle décision inciterait le gouvernement britannique à étudier d’autres solutions, rapporte Reuters. Début mai, l’opérateur doit se prononcer sur la construction de deux réacteurs de type EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre. L’Etat français définira au même moment son soutien financier à EDF. La valeur cède 1,19%, à 9,50 euros.

Safran : les problèmes du moteur de l’A400M réglés dans quelques semaines

Le directeur général de l’équipementier aérospatial, Philippe Petitcolin, a estimé que les nouveaux soucis du moteur de l’A400M prendront quelques semaines à être réglés. Safran, qui fait partie des quatre motoristes de l’avion de transport militaire d’Airbus, a précisé avoir identifié deux problèmes distincts et confirmé son objectif de livrer plus de 20 unités cette année. L’action Safran abandonne 0,39%, à 58,68 euros, tandis que le titre Airbus Group prend 0,05%, à 56,46 euros.

Renault : les véhicules Diesel pollueront moins à partir de juillet

La marque au losange a annoncé avoir mis au point « un ensemble d’actions » visant à réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx) de ses véhicules Diesel. Ces nouveaux dispositifs seront appliqués aux voitures en usine à compter de juillet. A partir d’octobre, les clients déjà en possession d’un véhicule Diesel pourront également demander à en bénéficier, « via un simple passage dans le réseau », indique le constructeur automobile dans un communiqué. Le cours de Bourse engrange 0,26%, à 82,03 euros.