Bourse : Airbus se désengage de Dassault Aviation


 Le CAC 40 dévisse de 2,24%, à 4.306,72 points, alors que le référendum sur un éventuel Brexit, fixé au 23 juin, se rapproche à grands pas et conduit les investisseurs à délaisser les actions pour se tourner vers les emprunts d'Etats, moins incertains. Les valeurs bancaires s'affichent notamment en fort repli. Airbus cède de son côté ses parts dans Dassault Aviation.

Le CAC 40 chute lourdement

 
La valeur du 10 juin 2016 : Dassault Aviation

Airbus a engagé la cession de sa participation résiduelle de 23,6% dans Dassault Aviation, via un rachat d’actions par ce dernier, mais aussi un placement privé accéléré et l’émission d’obligations échangeables en titres du constructeur du Rafale et des Falcone. L’avionneur européen a tiré un produit brut de ces opérations de 2,38 milliards d’euros au total. Le cours de l’action Airbus lâche 1,39%, à 52,66 euros.

Dassault Aviation a par ailleurs confirmé son objectif de bénéfice net par action d’environ 3,50 euros à l’horizon 2019, à l’occasion de sa journée investisseurs vendredi 10 juin. Le groupe a également signé un accord de coopération avec le fonds chinois Cybernaut pour mener à bien un ensemble de projets basés sur sa plateforme 3Dexperience. Le titre s’adjuge 1,37%, à 983,25 euros.

PSA : la famille Peugeot prête à remonter au capital du constructeur

Les membres de la famille Peugeot sont prêts à remonter au capital du constructeur automobile si l’Etat cède tout ou partie de sa participation, rapporte Les Echos. Cela se fera dans des proportions qui restent encore à déterminer, ont précisé des représentants de la famille, selon le quotidien. Depuis la recapitalisation de PSA début 2014, le constructeur chinois Dongfeng, l’Etat français et les Peugeot détiennent chacun autour de 14% du capital. Le titre recule de 1,65%, à 13,45 euros.

Gecina va acquérir un immeuble de bureaux à Paris pour 50 millions d’euros

La société foncière a signé auprès de l’assureur Aviva une promesse d’achat pour un immeuble de bureaux de 5.700 m² à Paris, dans le XVIIème arrondissement. Le montant de la transaction s’élève à environ 50 millions d’euros. Le bâtiment est actuellement occupé à près de 90%, principalement par le groupe de conseil en immobilier d’entreprise américain CBRE, dont le bail arrive à échéance mi-2017. La valeur Gecina abandonne 1,42%, à 128,45 euros.

Ubisoft va fermer son studio à Casablanca

L’éditeur de jeux vidéo a annoncé la fermeture de son studio à Casablanca, au Maroc, ouvert 18 ans auparavant. L’arrêt de la production est fixé au 13 juin 2016. La direction a justifié cette décision par sa volonté de rationaliser les différentes implantations du groupe, qui dispose de 29 studios répartis dans 17 pays à travers le monde. Le titre cède 1,13%, à 32,93 euros.

LDLC ne convainc pas les investisseurs en dépit de résultats en croissance

Le cybercommerçant de matériel informatique a fait état d’un chiffre d’affaires en hausse organique de 12,2% pour le compte de son exercice 2015-2016, à 320,7 millions d’euros. Le bénéfice net part du groupe s’est également amélioré de 35,8%, à 7,9 millions d’euros. Pour 2016-2017, le management anticipe une croissance à deux chiffres des revenus. Et il espère « atteindre le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires » à l’horizon 2021. Le cours de Bourse chute néanmoins de 3,72%, à 35,50 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG