Bourse : ArcelorMittal ne convainc pas les investisseurs


 La Bourse de Paris reste très calme au lendemain de l'Ascension et en ce weekend de pont. Les chiffres décevants de l'emploi aux Etats-Unis n'ont qu'un impact limité sur les cours. Le CAC 40 cède encore 0,42%, à 4.301,24 points. ArcelorMittal termine avant-dernier de l'indice.

Le CAC 40 termine une nouvelle fois dans le rouge

 La valeur du 6 mai 2016 : ArcelorMittal

Le sidérurgiste a réalisé un chiffre d’affaires de 13,40 milliards de dollars au premier trimestre 2016, en nette diminution par rapport aux revenus des trois premiers mois de l’année 2015, qui se montaient à 17,12 milliards de dollars.

Le producteur d’acier a également vu son excédent brut d’exploitation (Ebitda) reculer à 927 millions d’euros, contre 1,38 milliard d’euros un an auparavant. La direction a confirmé sa prévision d’un Ebitda à 4,5 milliards de dollars pour l’ensemble de l’exercice. Le titre abandonne 1,26%, à 4,63 euros, et finit avant-dernier du CAC 40.

Renault : plan industriel supérieur à 600 millions d’euros en Espagne

La marque au losange a signé un nouveau plan industriel en Espagne, qui couvre la période 2017-2020 et doit se traduire par un investissement supérieur à 600 millions d’euros. Ce montant est plus important que pour les deux précédents plans, qui s’étaient élevés respectivement à 500 et 600 millions d’euros.

Le constructeur automobile prévoit la fabrication d’un nouveau véhicule et d’un nouveau moteur dans l’usine de Valladolid, située dans le nord du pays, tandis qu’une nouvelle boîte de vitesse sera confié à l’usine de Séville. Le titre gagne 0,75%, à 81,03 euros.

Sanofi voit son offre toujours rejetée par Medivation

Le laboratoire pharmaceutique s’est dit ouvert à un relèvement de son offre de rachat de 9,3 milliards de dollars sur l’entreprise Medivation, à condition qu’elle accepte d’engager des discussions, rapporte Reuters. Mais la biotech américaine a réitéré son rejet, ignorant ainsi la menace de Sanofi de demander la révocation de ses administrateurs. La valeur cède 1,05%, à 70,40 euros.

Rubis en tête du SBF 120 grâce à un analyste

Le titre de l’expert en stockage de produits pétroliers et chimiques bondit de 4,26%, à 70,31 euros, à la faveur de commentaires favorables des analystes de Berenberg. La banque d’investissement allemande a relevé son objectif de cours à 107 euros et considère que 2016 sera une excellente année pour la société. La valeur caracole en tête de l’indice SBF 120.

 Le point sur le marché avec notre partenaire IG