Bourse : Axa annonce un nouveau plan stratégique


Le CAC 40 poursuit dans le vert et engrange encore 0,61%, à 4.367,24 points, dans l'attente du référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne. Axa a dévoilé de nouveaux objectifs financiers d'ici à 2020.

La Bourse de Paris progresse de nouveau

La valeur du 21 juin 2016 : Axa

L’assureur a annoncé un nouveau plan stratégique dans lequel il prévoit une croissance de son résultat opérationnel par action de 3 à 7% en moyenne par an jusqu’en 2020. La direction table également sur une poursuite de la réduction des coûts et vise 2,1 milliards d’euros d’économies supplémentaires sur l’ensemble de la période.

Axa espère ainsi accroître ses résultats et augmenter ses dividendes, « même dans un contexte continu de taux d’intérêt bas ». Le titre progresse de 1,27%, à 20,77 euros.

Vivendi : Bolloré franchit les 15% du capital

Suite à l’annulation par la société de communication et de divertissement de 86,9 millions d’actions, la participation du Groupe Bolloré est passée de 14,35 à 15,33% du capital et de 15,41 à 16,41% des droits de vote. L’opération renforce ainsi l’emprise du milliardaire Vincent Bolloré sur l’entreprise, propriétaire du Groupe Canal+ et d’Universal Music Group. Le cours de l’action Vivendi gagne 0,78%, à 16,20 euros, tandis que le titre Bolloré cède 2,11%, à 3,07 euros.

BNP Paribas pourrait être affectée négativement par un « Brexit »

Les banques françaises pourraient être « négativement affectées par les atteintes à la stabilité financière européenne résultant d’un « Brexit » », indique la Banque de France dans son rapport semestriel de juin 2016. « Une forte dévaluation de la livre dégraderait sensiblement […] la valeur des actifs libellés dans cette monnaie », explique notamment l’institution.

Une réallocation des activités financières en Europe « pourrait se dessiner », étant donnée l’importance de la place de Londres dans le système financier. La valeur BNP Paribas s’adjuge néanmoins 1,08%, à 47,07 euros.

PSA finalise un accord de coentreprise avec Iran Khodro

Le constructeur automobile a signé un accord final de coentreprise avec son partenaire iranien Iran Khodro. Jusqu’à 400 millions pourront être investis dans cette nouvelle entité dans les cinq prochaines années. Ce contrat doit permettre à PSA de produire dans le pays ses derniers modèles de véhicules (Peugeot 208, 2008 et 301), qui sortiront de l’usine de Téhéran à partir du second semestre 2017. Le titre Peugeot engrange 0,22%, à 13,76 euros.

Ausy convoité par la filiale française de Randstad

Via sa filiale française, Randstad a fait part de son intention de déposer une offre publique d’achat en numéraire visant l’ensemble des titres de la société de conseil et d’ingénierie. Le spécialiste néerlandais du travail par intérim compte proposer 55 euros par action aux actionnaires d’Ausy. L’opération valoriserait ainsi l’entreprise française autour de 420 millions d’euros. Après la suspension de la cotation lundi, le titre bondit de 26,49%, à 54,53 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG