Bourse de Paris : le CAC 40 stagne malgré la performance de Danone


L'indice phare de la Bourse de Paris a oscillé autour de l'équilibre tout le long de la journée, pour clôturer la séance du 19 octobre 2015 en légère progression, de 0,3%, à 4.704,07 points. Danone profite de ses bons résultats trimestriels pour s'installer en tête du CAC 40.  

Le CAC 40 entame tout juste la semaine dans le vert

 

Alors qu’elle s’inscrivait en hausse ce matin, la Bourse de Paris est repassée dans le rouge au cours de la journée, pour finalement terminer tout juste dans le vert en fin de séance.

Les valeurs liées aux matières premières apparaissent en difficulté, alors que le PIB et la production industrielle de la Chine ralentissent. ArcelorMittal abandonne ainsi 3% et finit lanterne rouge du CAC 40. Total et Technip lâchent également 1,39 et 1,90%, tandis que l’équipementier et fabricant de tubes en acier Vallourec perd 4,46%. Maurel & Prom, spécialisé dans l’extraction de pétrole et de gaz naturel, recule de 4,82% et ferme la marche au sein de l’indice SBF 120.

La société Vivendi, contrôlée par Vincent Bolloré, cède quant à elle 2,12%, à 21,48 euros, alors qu’un article du Parisien rapporte que le nombre d’abonnés de sa filiale Canal + a chuté de 10% en septembre. L’audience des émissions en clair a aussi baissé de 40% en moyenne, selon le quotidien, et les recettes publicitaires de la chaîne suivraient la même tendance.

La valeur du 19 octobre 2015 : Danone

Le leader mondial des produits laitiers a fait part d’un chiffre d’affaires de 5,64 milliards d’euros au troisième trimestre 2015, en hausse de 4,6% en données comparables. Les ventes de Danone se sont notamment accélérées en Europe, où elles affichent une croissance de 5,1%, à 2,29 milliards d’euros.

L’activité de la zone ALMA (Asie Pacifique, Amérique Latine, Moyen-Orient, Afrique) s’est améliorée de 4,7%, « malgré la volatilité de certains pays émergents », indique la société dans un communiqué. « La performance solide enregistrée au Mexique a permis de compenser une tendance moins favorable au Brésil », précise également l’entreprise d’agroalimentaire.

Sur les neuf premiers mois de l’exercice, les revenus de Danone ressortent en progression de 4,6%, à 17,03 milliards d’euros. Le groupe confirme en outre ses objectifs pour 2015, avec une croissance organique du chiffre d’affaires attendue entre 4 et 5% et une marge opérationnelle courante prévue en légère progression. Le titre grimpe de 1,96%, à 59,41 euros, et caracole en tête du CAC 40.

Air France : près de 1.000 suppressions de postes en 2016

La compagnie aérienne appliquera la première partie de son plan de restructuration en 2016. Près d’un millier de postes seront supprimés sur les 2.900 suppressions prévues par son plan B, a indiqué le PDG de la société Air France – KLM, Alexandre de Juniac, lors du « Grand Jury Le Figaro-LCI-RTL », dimanche 18 octobre.

Le nombre exact de postes concernés sera discuté au prochain comité central d’entreprise (CCE), qui se tiendra jeudi. Une manifestation est organisée le même jour, aux abords de l’Assemblée nationale, à l’initiative d’une intersyndicale représentant tous les personnels de la compagnie.

Alexandre de Juniac a précisé que la seconde partie du plan B, prévue pour 2017, était encore négociable et qu’elle concentrerait l’essentiel des mesures. Le cours de l’action engrange 0,3%, à 6,40 euros.

BNP Paribas paiera 78,4 millions d’euros à la justice américaine

L’établissement bancaire ne paiera que 89 millions de dollars à la justice américaine, soit 78,4 millions d’euros, tandis que JPMorgan, Morgan Stanley et Barclays verseront à elles trois plus de la moitié de la somme de 1,865 milliard de dollars prévue dans le cadre de l’accord amiable passé avec les Etats-Unis.

En septembre, 12 banques ont signé cet accord pour mettre fin aux poursuites d’investisseurs qui les accusaient de manipulation des prix et d’avoir entravé la concurrence sur la marché des swaps de défaut de crédit (CDS). Des documents judiciaires, publiés vendredi soir à Manhattan, sont venus préciser la répartition des sommes que chaque établissement paiera aux autorités américaines. Le cours de Bourse de BNP Paribas gagne 0,18%, à 55,09 euros.

EDF reprendra fin 2016 51% des activités réacteurs d’Areva

La cession de 51% du capital des activités réacteurs d’Areva (Areva NP) à l’électricien public devrait être finalisée fin 2016, a confirmé le PDG d’EDF, Jean-Bernard Levy, lors du « Grand Rendez-vous » Europe 1 – Le Monde – iTélé. L’opération s’élèvera à 2,7 milliards d’euros. « C’est un montant préliminaire mais qui a été acté par Philippe Varin (président du conseil d’administration d’Areva) et moi-même », a-t-il indiqué.

« Areva NP deviendra une filiale à 51% d’EDF et nous aurons une stratégie unique, un pilotage des nouveaux produits, des services, dans le domaine des réacteurs », a ajouté Jean-Bernard Lévy. Sur les conséquences en termes d’emplois, le PDG est resté assez vague : « EDF va faire en sorte que nous maintenions des compétences dans la durée. » La valeur cède 1,29%, à 17,22 euros, tandis que le spécialiste du nucléaire Areva lâche 3,19%, à 6,06 euros.

Air Liquide : nouveau contrat avec ITER – India

Le producteur de gaz industriels a signé un nouveau contrat avec ITER – India pour la fabrication de 19 lignes cryogéniques. Cet accord s’ajoute à la signature de deux contrats, en 2012 et 2013, pour un montant total de 250 millions d’euros. « Le projet international ITER vise à développer un réacteur expérimental pour démontrer la faisabilité scientifique et technologique de la fusion en tant que nouvelle source d’énergie », explique Air Liquide dans un communiqué.

Les nouvelles lignes que fournira l’industriel français permettront de véhiculer l’hélium à des températures extrêmement basses, une condition nécessaire au bon fonctionnement des aimants supraconducteurs utilisés pour obtenir les champs électromagnétiques très puissants qui permettent le confinement et la stabilisation de la fusion.

« Ce succès démontre une nouvelle fois l’expertise unique d’Air Liquide dans le domaine des très basses températures », a commenté François Darchis, membre du comité exécutif du groupe supervisant l’innovation. Le titre s’adjuge 0,09%, à 110,45 euros.