Bourse de Paris : le CAC 40 termine la semaine sous les 5.000 points

Par Thomas Chenel
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le CAC 40 continue de faire le yoyo et repart à la baisse, ce vendredi 14 août 2015. L’indice parisien termine dans le rouge en fin de séance, en repli de 0,61%, à 4.956,47 points.    

Le CAC recule de nouveau ce vendredi 14 août

 

La croissance a été plus faible qu’attendue dans la zone euro et en Allemagne au deuxième trimestre, tandis qu’elle a été nulle en France. Ces mauvais indicateurs économiques ont semble-t-il éclipsé la stabilisation du yuan et l’adoption par le Parlement grec d’un troisième plan d’aide pour le pays. Plusieurs valeurs, à l’image d’Aéroports de Paris, finissent néanmoins dans le vert.

La valeur du 14 août 2015 : Aéroports de Paris

Le gestionnaire des aéroports parisiens a enregistré une croissance de 4,8% du trafic au mois de juillet, avec 9,5 millions de passagers accueillis, dont 6,6 millions à Paris-Charles de Gaulle et 2,9 millions à Paris-Orly. Comme chaque année, la société a bénéficié des départs liés aux vacances d’été, avec plus de 600.000 passagers en moyenne chaque weekend qui ont transité via ses infrastructures.

« Par ailleurs, le Ramadan s’est déroulé cette année du 18 juin au 17 juillet alors qu’il a eu lieu du 28 juin au 27 juillet en 2014 ; ce décalage a eu notamment un impact favorable sur le faisceau Afrique et sur l’activité de Paris-Orly », indique le groupe dans un communiqué. Depuis début 2015, le trafic a globalement progressé de 2%, avec un total de 55 millions de passagers. Le titre prend 0,80%, à 106,45 euros.

BNP Paribas : arrangement aux Etats-Unis concernant les manipulations des taux de change

L’établissement bancaire fait partie des neuf banques à avoir accepté un arrangement financier aux Etats-Unis pour mettre fin à une plainte en nom collectif d’investisseurs, qui s’estiment floués par des manipulations frauduleuses sur le marché des changes. Les neuf banques doivent verser 2 milliards de dollars au total, soit 1,8 milliard d’euros.

Les avocats n’ont pas précisé les montants que chaque établissement est tenu de payer. Les banques ont refusé de s’exprimer sur le sujet ou n’ont pas répondu aux sollicitations. La valeur du groupe français lâche 0,92%, à 58,15 euros.

Veolia Environnement : le titre dégradé par Société Générale

Le cours de Bourse du numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets abandonne 0,46%, à 20,44 euros. Le titre est sous le coup d’une dégradation de l’analyste Société Générale (SG), qui recommande de « conserver » contre « acheter » auparavant, avec un objectif de cours inchangé, à 21 euros. Malgré une performance opérationnelle jugée solide, SG estime que la visibilité actuelle sur le titre est limitée.

L’analyste craint qu’une dégradation du contexte macroéconomique ne vienne porter préjudice au groupe. Le ralentissement observé en Chine et en Asie pourrait notamment entraîner des incertitudes sur la croissance mondiale et détériorer les conditions du marché des déchets. Depuis le 1er janvier, la valeur Veolia Environnement affiche cependant un gain de près de 38%.

Air France assigne le Syndicat national des pilotes de ligne devant le TGI de Bobigny

La compagnie aérienne a assigné le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) devant le tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny, après avoir réitéré début août ses propositions faites aux pilotes afin de solder le plan de restructuration Transform 2015. Air France avait attaqué le SPNL en référé mi-juin pour inciter le syndicat à accélérer les négociations. Le TGI de Bobigny s’était alors déclaré incompétent.

« La direction voudrait bloquer toute possibilité de négociations, toute possibilité de signature, toute possibilité d’évolution, qu’elle ne ferait pas autrement », a réagi auprès de l’AFP Véronique Damon, la secrétaire générale du SNPL-Air France. La procédure en cours fera l’objet d’une audience au TGI de Bobigny le 17 septembre. Le cours de l’action Air France – KLM cède 1,26%, à 6,21 euros.

SIPH : recul du chiffre d’affaires au premier semestre

Le spécialiste de la production, de l’usinage et de la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel a fait part d’un chiffre d’affaires de 106,8 millions d’euros au premier semestre 2015, en baisse de 16,1%. Le groupe a augmenté ses ventes de tonnages de 2,07%, mais a pâti de la chute de 18,05% des prix du caoutchouc.

L’appréciation du dollar par rapport à l’euro a joué en défaveur de SIPH. Le cours du caoutchouc était ainsi de 1,24 euro le kilo en moyenne sur la période, contre 1,52 euro au premier semestre 2014. La société a par ailleurs confirmé son objectif de production annuel de 190 milliers de tonnes, soit une progression de 20% par rapport à l’exercice 2014. Le titre de la Société internationale de plantations d’hévéas s’adjuge 0,19%, à 31,17 euros.

ARTICLES CONNEXES
Menu