Bourse de Paris : le CAC 40 tout proche des 5.000 points


Pour la cinquième séance d'affilée, la Bourse de Paris s'affiche en progression. Les bons résultats trimestriels de plusieurs entreprises sont salués, à l'image de Veolia et de Société Générale, quand d'autres déçoivent, tels que ceux de Crédit Agricole et d'Alstom. Le CAC 40 clôture la séance du 5 novembre 2015 avec un gain de 0,64%, à 4.980,04 points.  

Le CAC 40 s'inscrit dans le vert pour la cinquième séance d'affilée

 

La valeur du 5 novembre 2015 : Société Générale

L’établissement bancaire a lancé un plan de digitalisation qui entraîne la réorganisation de ses activités. Dans ce cadre, elle confirme la suppression annoncée par les syndicats de 20% de ses agences et de 2.000 emplois. Elle compte en outre investir 1,5 milliard d’euros d’ici à 2020 et entend notamment accélérer le développement de sa banque en ligne Boursorama.

Par ailleurs, Société Générale a publié un produit net bancaire de 2,16 milliards d’euros au troisième trimestre 2015, en hausse de 7,1%. Son résultat d’exploitation s’élève à 635 millions d’euros, en croissance de 27,8%. Le bénéfice net du groupe atteint quant à lui 410 millions d’euros, en progression de 29,3%. Le titre grimpe de 3,97%, à 44,15 euros, et prend la troisième place du CAC 40.

Crédit Agricole SA : des résultats qui déçoivent les investisseurs

La « Banque verte » a enregistré un bénéfice net part du groupe en hausse de 14,8% au troisième trimestre 2015, à 930 millions d’euros, soit son meilleur résultat depuis le premier trimestre 2011. Mais son produit net bancaire recule de 2%, à 3,92 milliards d’euros, et son résultat d’exploitation ressort également en repli de 21,4%, à 580 millions d’euros.

Le cours de l’action dégringole de 8,28%, à 10,80 euros. Crédit Agricole SA souffre de la comparaison avec Société Générale et finit lanterne rouge du CAC 40.

EDF : baisse organique du chiffre d’affaires à neuf mois

L’électricien a réalisé un chiffre d’affaires de 53,8 milliards d’euros à neuf mois, en croissance de 2,8% mais en baisse organique de 2,1%. L’opérateur public, détenu à 84,5% par l’Etat, a confirmé ses objectifs financiers pour l’ensemble de l’exercice 2015. Il anticipe notamment une croissance de son Ebitda (excédent brut d’exploitation) comprise entre 0 et 3%, à périmètre et taux de change constants.

Le titre plonge de 7,86%, à 16,05 euros, et termine avant-dernier de l’indice phare de la Bourse de Paris.

Veolia : l’activité s’améliore au troisième trimestre

Le spécialiste des services collectifs affiche des revenus en croissance organique de 1,7% au troisième trimestre 2015, contre une activité en repli lors des deux premiers trimestres. A neuf mois, son chiffre d’affaires s’élève à 18,29 milliards d’euros, en diminution de 0,3% à périmètre et taux de change constants.

L’Ebitda ressort à 2,15 millions d’euros, en croissance organique de 6,4%, tandis que le bénéfice net part du groupe est multiplié par deux pour atteindre 410 millions d’euros. L’action Veolia décolle de 6,54%, à 22,57 euros. La société de gestion de l’eau et des déchets termine ainsi en tête CAC 40.

Alstom affiche une perte nette de 57 millions d’euros

L’équipementier ferroviaire a fait part d’un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros pour le compte du premier semestre de son exercice décalé, en croissance organique de 4%. Si sa marge opérationnelle progresse de 0,1 point, à 5,1%, son résultat net hors cessions ne s’élève qu’à 18 millions d’euros, contre 29 millions un an auparavant.

Le groupe français enregistre une perte nette de 57 millions d’euros en comptabilisant son pôle énergie, dont la vente à l’Américain General Electric pour 9,7 milliards d’euros a été finalisée lundi 2 novembre.

Afin de redistribuer une partie du produit de cette cession à ses actionnaires, Alstom va lancer une offre publique de rachat sur ses propres actions. L’opération porte sur un montant de 3,2 milliards d’euros. La valeur chute de 5,84%, à 29,18 euros, et affiche la troisième plus forte baisse du CAC 40.