Bourse de Paris : Sanofi chute, le CAC 40 persiste dans le vert


Les créations d'emplois bien plus importantes que prévues aux Etats-Unis ont permis à la Bourse de Paris de revenir dans le vert au cours de la journée du 6 novembre 2015. Ainsi, le CAC 40 signe une sixième hausse d'affilée, avec un très léger gain de 0,08%, à 4.984,5 points.

Le Bourse de Paris clôture à nouveau dans le vert

La valeur du 6 novembre 2015 : Sanofi

Le laboratoire pharmaceutique a présenté son plan stratégique à cinq ans. Il prévoit notamment 1,5 milliard d’euros d’économies et une augmentation des investissements annuels dans la recherche, jusqu’à 6 milliards d’euros contre 4,8 milliards en 2014. La société annonce également six lancements majeurs de produits, dont Toujeo (diabète) et Praluent (cholestérol) qui pourraient générer un chiffre d’affaires global compris entre 12 et 14 milliards d’euros d’ici à 2025.

Sur la période 2015-2020, Sanofi anticipe en outre une croissance annuelle moyenne des ventes de 3 et 4%, à taux de change constants. Le groupe précise que son bénéfice net par action devrait progresser plus rapidement que son chiffre d’affaires à partir de 2018. Les investisseurs ne semblent pas convaincus par ce plan : le titre plonge de 6,84%, à 86,90 euros, et finit lanterne rouge du CAC 40.

Fnac a trouvé un accord pour un rapprochement avec Darty

Le distributeur de biens culturels et électroniques a trouvé un accord avec Darty afin qu’un rapprochement puisse s’effectuer entre les deux sociétés. La Fnac a relevé son offre et propose aux actionnaires du distributeur de biens électroménager une action du groupe pour 37 actions Darty, contre 39 auparavant. Une alternative en numéraire est aussi suggérée, à hauteur d’un montant maximal de 95 millions d’euros.

Darty est ainsi valorisé à environ 859 millions d’euros au total. A l’issue de l’opération, les actionnaires de la société détiendront autour de 46% du capital de la nouvelle entité. Le titre Fnac prend 0,31%, à 60,56 euros.

ArcelorMittal abaisse ses prévisions annuelles

Le sidérurgiste a fait part d’un chiffre d’affaires en repli sur les neuf premiers mois de l’année, à 49,6 milliards de dollars contre 60,56 milliards à la même période de 2014. Le groupe a enregistré en outre une perte de 711 millions de dollars au troisième trimestre et son Ebitda (excédent brut d’exploitation) recule de 29%, à 1,35 milliard de dollars.

Sur l’ensemble de l’exercice 2015, ArcelorMittal anticipe à présent un Ebitda de 5,2 à 5,4 milliards de dollars, contre 6 à 7 milliards auparavant. La valeur s’adjuge 0,46%, à 5 euros.

Aperam va distribuer son premier dividende depuis quatre ans

Le producteur d’acier a annoncé son intention de verser son premier dividende en quatre ans. Il s’élèvera à 1,25 dollar par action, soit 1,15 euro. La direction prévoit de l’augmenter « progressivement au fil du temps vu que la société continue d’améliorer durablement sa rentabilité ».

Aperam affiche un résultat d’exploitation de 262 millions de dollars à neuf mois, contre 243 millions de dollars de janvier à septembre 2014. Son bénéfice net ressort à 139 millions de dollars, contre 76 millions un an auparavant. Le titre s’envole de 20,05%, à 33,51 euros, et caracole en tête de l’indice SBF 120.

JCDecaux : des revenus en progression

Le spécialiste de la communication sur mobilier urbain a réalisé un chiffre d’affaires de 764 millions d’euros au troisième trimestre 2015, en croissance organique de 4,3%. A neuf mois, les revenus de l’entreprise atteignent 2,22 milliards d’euros, en hausse de 3,4%.

Sur l’ensemble de l’année, le groupe prévoit une progression de son activité supérieure à 3%, à périmètre et taux de change constants. Plusieurs analystes estimant le titre trop cher, le cours de l’action lâche 3%, à 36,52 euros, et affiche la troisième plus forte baisse du SBF 120.