Bourse : EDF abaisse encore son objectif de production d’électricité


Le CAC 40 s'inscrit en forte progression, alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) a décidé de ne pas toucher à ses taux et que les inscriptions au chômage reculent aux Etats-Unis. L'indice phare de la Bourse de Paris bondit de 2,27%, à 4.509,82 points. EDF pâtit de l'abaissement de ses prévisions.

La Bourse de Paris s'affiche en forte progression

La valeur du 22 septembre 2016 : EDF

Pour la deuxième fois en deux mois, l’énergéticien français a revu à la baisse son objectif de production d’électricité nucléaire en 2016, désormais attendue entre 380 et 390 térawatts-heure (TWh), contre 395 à 400 précédemment. L’opérateur public anticipe également un résultat opérationnel (Ebitda) annuel moins bon que prévu, situé entre 16,3 et 16,6 milliards d’euros, contre 16,3 à 16,8 milliards auparavant.

Ces annonces interviennent en raison de l’arrêt prolongé de certains réacteurs faisant l’objet de contrôles liés à des défauts potentiels sur les cuves, fabriquées notamment à l’usine du Creusot d’Areva. Le titre EDF prend seulement 0,37%, à 10,85 euros.

Dassault Aviation : l’Inde confirme l’achat de 36 Rafale

Le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, s’est rendu à New Delhi pour signer un contrat pour la vente de 36 Rafale fabriqués par l’avionneur tricolore, selon l’AFP. C’est la fin d’un feuilleton commercial de neuf ans. Cet accord, plus grosse commande à l’exportation pour l’avion de combat français, représenterait un montant de 7,9 milliards d’euros au total. Néanmoins, l’Inde avait initialement lancé un appel d’offres pour 126 appareils en 2007. Le cours de l’action Dassault Aviation s’adjuge 0,48%, à 1.040 euros.

Coface dévoile un nouveau plan stratégique

L’assureur-crédit a dévoilé son nouveau plan stratégique sur trois ans, prévoyant 30 millions d’euros d’économies en 2018 pour compenser la perte de la gestion des garanties publiques à l’exportation. La société entend se concentrer sur ses activités rentables dans les pays émergents et vise un rendement sur fonds propres moyens de plus de 9%, contre 8,4% en 2015. Le titre grimpe de 3,86%, à 6,38 euros. Natixis, qui détient un peu plus de 40% de Coface, prend de son côté 0,46%, à 4,14 euros.

Marie Brizard Wine & Spirits maintient ses objectifs

Le fabricant de vins et de spiritueux a achevé son plan de redressement au premier semestre et anticipe un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de l’ordre de 20 millions d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2016. La direction a confirmé ses objectifs pour 2018, à savoir un chiffre d’affaires compris entre 450 et 500 millions d’euros et une marge d’Ebitda représentant 15% des revenus de l’entreprise. Le cours de Bourse de MBWS engrange 2,68%, à 16,50 euros.

SFR prévoirait d’investir six milliards d’euros entre 2017 et 2019

Michel Paulin a présenté aujourd’hui son plan de relance de l’opérateur télécoms aux représentants du personnel, selon Les Echos. Le directeur général de l’entreprise devait annoncer 2 milliards d’euros d’investissements par an au cours de la période 2017-2019, soit 6 milliards au total, afin notamment d’améliorer la qualité du réseau mobile. Le titre gagne 0,76%, à 27,02 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG