Bourse : Engie met plein gaz sur l'Ukraine

Partagez

En cette veille de la Toussaint, le CAC 40 a fini en très légère baisse de 0,86%, à 4.509,26 points, après quatre séances en hausse. L'indice de la place parisienne engrange + 1,4% sur le mois d'octobre. Engie ne profite pas de son développement en Ukraine, pourtant le plus important marché du gaz en Europe de l'Est.

Engie a créé une filiale en Ukraine

 

La valeur du jour : Engie

L'énergéticien a annoncé le 28 octobre la création d'une filiale en Ukraine, baptisée Engie Energy Management Ukraine. Il a rendu public le même jour un accord-cadre avec UkrTransGaz, l'opérateur de gazoducs du pays.

En 2015, l'ex-GDF-Suez était déjà devenu le principal fournisseur occidental de gaz naturel en Ukraine, avec 3,5 milliards de m3 livrés essentiellement à l'entreprise d'Etat JSC Naftogaz of Ukraine. Avec 34 milliards de m3 consommés l'an dernier, le marché ukrainien du gaz est le plus important d'Europe orientale. Le cours de l'action Engie recule de 1,39% à 13,13 euros.

Un revers pour Saint-Gobain

La justice suisse a validé la limitation des droits de vote de la famille Burkard dans le cadre de l'offre du spécialiste français des matériaux de construction pour la prise de contrôle de l'entreprise suisse Sika, le leader mondial de l'étanchéité. Ce revers devrait conduire Saint-Gobain à négocier avec le management du groupe helvète, hostile à l'opération. La valeur perd 0,89% à 40,44 euros.

Une bonne émission pour Publicis

Le géant de la publicité a déclaré avoir placé avec succès une émission obligataire de 500 millions d'euros. La direction a indiqué que le produit de l'émission sera affecté au remboursement partiel de l'emprunt bancaire de 1,6 milliard de dollars souscrit en janvier 2015 lors de l'acquisition de Sapient Corporation Inc. et aux besoins généraux de Publicis Groupe. Le titre s'affiche en progression de 0,13% à 62,50 euros.

Une note favorable pour Technip

Le cours de Bourse de la société para-pétrolière est en retrait de 1,11% à 60,42 euros en dépit d'une note favorable de Crédit Suisse. Le bureau d'analyses de l'établissement financier a réaffirmé son opinion « surperformance » sur la valeur et a remonté son objectif de cours de 65 à 70 euros, suite à la publication par Technip de résultats trimestriels meilleurs que prévu la semaine dernière.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG

 

Réseaux Sociaux