Bourse : Faurecia en passe de nouer un partenariat avec Parrot


La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée et le CAC 40 gagne encore 1,36%, à 4.694,72 points, tiré vers le haut par la bonne performance des secteurs automobile et bancaire. L'équipementier Faurecia profite de son entrée en négociations exclusives avec Parrot, spécialisé dans les objets connectés.

Le CAC 40 se rapproche des 4.700 points

La valeur du 7 décembre 2016 : Faurecia

L’équipementier automobile est entré en négociations exclusives avec Parrot afin d’établir un partenariat stratégique avec la filiale du fabricant de drones Parrot Automotive. Faurecia pourrait progressivement prendre le contrôle de cette entité spécialisée dans les objets connectés et « l’infotainment » pour l’industrie automobile.

Le groupe prendrait d’abord une participation de 20%, par le biais d’une augmentation de capital sur la base d’une valeur d’entreprise de 100 millions d’euros pour 100% de Parrot Automotive. Il pourrait ensuite porter sa part dans le capital à 50,01% à partir de 2019, avant de détenir l’intégralité de la filiale en 2022.

Ce rapprochement doit faciliter le développement d’applications pour véhicules. Le titre Faurecia bondit de 5,35%, à 36,23 euros, et prend la troisième place de l’indice SBF 120. Le cours de l’action Parrot décolle de son côté de 11,45%, à 10,22 euros.

Orange remporte une manche face à Bercy

L’opérateur télécoms a obtenu du Conseil d’Etat le renvoi devant la cour d’appel de Versailles d’un litige fiscal de 1,9 milliard d’euros qui l’oppose à l’administration française depuis 2008, selon BFM Business. Jusqu’à présent, que ce soit devant la Commission nationale des impôts directs et des taxes, le tribunal administratif ou la cour d’appel, Orange avait toujours perdu face à l’Etat au sujet de ce redressement fiscal d’un montant record. Le titre gagne 0,48%, à 13,49 euros.

Publicis : les agences de communication dans le collimateur de la justice américaine

Le cours de Bourse de la société de communication est impacté par une information du Wall Street Journal, selon laquelle le Département américain de la Justice a ouvert une enquête sur la signature de contrats publicitaires audiovisuels aux Etats-Unis. Certaines entreprises auraient remporté des marchés via des appels d’offres biaisés, pour un montant total de 5 milliards de dollars. Le titre Publicis recule de 2,22%, à 60,24 euros, et finit lanterne rouge du CAC 40.

Total : un nouveau protocole d’accord en Iran ?

Le pétrolier tricolore et la compagnie anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell sont sur le point de signer un protocole d’accord avec l’Iran pour deux projets de grande ampleur dans le pays, selon l’agence Bloomberg. Les contrats concerneraient le développement des champs pétroliers South Azadegan et Yadavaran.

Total a déjà annoncé la signature d’un autre protocole d’accord avec l’Iran le 8 novembre 2016, portant sur le champ gazier South Pars. Ce contrat est évalué à 4,3 milliards d’euros. Le cours de l’action s’adjuge 1,47%, à 45,75 euros.

Solvay va céder son activité de câbles d’acétate de cellulose

Le chimiste belge a signé un accord pour la cession de son activité de câbles d’acétate de cellulose, valorisée autour d’un milliard d’euros, à un fonds géré par la banque d’investissement américaine Blackstone. Cette vente, qui contribuera au désendettement de Solvay, devrait générer une plus-value d’environ 150 millions d’euros après impôt. La transaction doit être finalisée au premier semestre 2017. La valeur engrange 2,12%, à 110,55 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG