Bourse : l’action Areva bondit grâce à des contrats


La Bourse de Paris enchaîne une quatrième séance de hausse d'affilée, alors que les investisseurs anticipent de nouvelles mesures de soutien de la part des banques centrales. La CAC 40 prend 0,86%, à 4.273,96 points. Le secteur automobile, comme Areva, s'affiche en très forte progression.

Le CAC 40 enchaîne une quatrième séance de suite dans le vert

La valeur du 1er juillet 2016 : Areva

Le spécialiste du nucléaire a remporté trois contrats. Le premier prolonge jusqu’en 2030 la gestion des combustibles usés d’un réacteur de recherche en Belgique. Le deuxième porte sur une étude de faisabilité pour la construction d’une usine de fabrication de conteneurs de béton de fibres en Roumanie. Et le dernier prévoit la fourniture de 75 conteneurs d’entreposage à sec à deux centrales américaines jusqu’en 2038.

Areva est par ailleurs en négociations avancées avec Engie, qui souhaite lui céder sa participation dans l’usine d’enrichissement d’uranium du Tricastin, dans la Drôme, rapporte Les Echos. L’énergéticien détient 5% du site, dont Areva possède une participation majoritaire. Le titre décolle de 5,42%, à 3,43 euros, alors qu’Engie lâche 0,62%, à 14,42 euros.

PSA boosté par la nouvelle prévision de croissance du CCFA

Le cours de l’action Peugeot accélère, alors que le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a relevé à environ 5% sa prévision de croissance du marché des voitures particulières neuves en France, pour l’ensemble de l’année 2016, contre 2% auparavant. Le titre du constructeur bondit de 6,70%, à 11,54 euros, et prend la deuxième place du CAC 40.

Les équipementiers automobiles, dont la filiale Faurecia (+ 6,87%) de PSA Peugeot Citroën, s’inscrivent également en forte hausse. Renault grimpe de son côté de 4,73%, à 71,68 euros.

Safran a présélectionné cinq candidats au rachat de Morpho

Le conseil d’administration de l’équipementier aéronautique a présélectionné cinq candidats sur les douze offres non engageantes déposées pour reprendre Morpho, son pôle identité et sécurité, rapporte le site La Tribune. Les fonds Advent, KKR, Bain Capital, CVC et le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto ont ainsi été retenus. La valeur Safran s’adjuge 0,25%, à 61,07 euros, tandis que le cours de l’action Gemalto prend 1,90%, à 55,83 euros.

Airbus : nouveaux problèmes de moteur pour deux A400M allemands

Deux des trois avions de transport militaire A400M livrés par l’avionneur européen à l’Allemagne restent cloués au sol en raison de nouveaux soucis de moteur, a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense allemand, rapporte Reuters. Un composant fourni par Avio, filiale italienne du groupe américain General Electric, serait à l’origine du problème.

Le constructeur aéronautique n’a pour le moment livré que trois des 53 appareils commandés par Berlin. Le cours de l’action Airbus Group cède 0,48%, à 51,48 euros.

Société Générale : une déduction fiscale injustifiée en 2008 ?

L’établissement financier a bénéficié d’un coup de pouce fiscal de près de 2,2 milliards d’euros en 2008, en marge de l’affaire Kerviel, selon l’enquête conjointe de France Inter, Médiapart et 20 Minutes. Ce crédit d’impôt a été accordé par le fisc après déclaration par la banque de 4,9 milliards d’euros de pertes imputées aux agissements du trader.

Mais la déduction fiscale pratiquée n’est possible que si les contrôles internes de l’entreprise n’ont pas failli. « Or, justement, la Société Générale a été condamnée pour défaut de surveillance par la Commission bancaire », souligne France Inter sur son site internet. Le cours de Bourse gagne 0,60%, à 28,38 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG