Bourse : l’action Bouygues caracole en tête du CAC 40


La Bourse de Paris s'inscrit en repli, dans le sillage des cours du pétrole. Le CAC 40 cède 0,78%, pour clôturer à 4.501,14 points. Bouygues prend la tête de l'indice, tandis que Schneider Electric ferme la marche.

La Bourse de Paris clôture en repli

La valeur du 16 novembre 2016 : Bouygues

La société de BTP et de télécommunications a fait part d’une progression de 20% de son bénéfice opérationnel sur les neuf premiers mois de l’exercice 2016, à 714 millions d’euros. Elle a notamment bénéficié de la bonne performance de sa filiale Bouygues Telecom. La direction maintient son objectif d’une amélioration de la profitabilité du groupe cette année. Le titre bondit de 2,65%, à 30,96 euros, et caracole en tête du CAC 40.

Iliad améliore son chiffre d’affaires au troisième trimestre

La maison-mère de Free a enregistré une progression de 6,5% de ses revenus au troisième trimestre 2016, à 1,18 milliard d’euros. L’opérateur a notamment bénéficié de la hausse de 12,5% de son chiffre d’affaires dans la téléphonie mobile. Il a recruté 400.000 nouveaux abonnés dans le fixe et le mobile sur la période. Le cours de Bourse abandonne néanmoins 1,25%, à 169,40 euros.

Schneider Electric : Bpifrance et Crédit Agricole CIB cèdent 1,85% du capital

La Banque publique d’investissement (Bpifrance) et la banque de financement et d’investissement du Crédit Agricole, Crédit Agricole CIB, ont annoncé la cession conjointe de 1,85% du capital de l’expert de la gestion de l’énergie électrique. L’opération doit être réalisée via un placement auprès d’investisseurs institutionnels à un prix de 62,15 euros par action, pour un montant total d’environ 680 millions d’euros. Le cours de l’action lâche 2,93%, à 61,95 euros, et Schneider Electric finit avant-dernier du CAC 40.

EDF valide le rachat de l’activité réacteurs d’Areva

L’électricien public a validé en conseil d’administration le rachat de l’activité réacteurs du spécialiste du nucléaire Areva, valorisée à 2,5 milliards d’euros hors dette financière. Cette transaction, prévue pour le deuxième semestre 2017, doit entraîner la création d’une nouvelle entité baptisée « New NP ». Le titre EDF cède 1,17%, à 9,97 euros, tandis que la valeur Areva engrange 1,93%, à 4,90 euros.

SEB refinance partiellement l’acquisition de WMF

Le spécialiste du petit électroménager a placé avec succès des obligations à option de remboursement en numéraire et/ou en actions existantes (ORNAE) qui arriveront à échéance en novembre 2021. Cette opération d’un montant d’environ 150 millions d’euros vise à refinancer partiellement l’acquisition de l’entreprise allemande WMF, annoncée en mai 2016. La valeur SEB abandonne 0,27%, à 127,65 euros, et termine dernière de l’indice SBF 120.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG