Bourse : l’autorisation du mariage avec Darty profite à l’action Fnac


L'Autorité de la concurrence a donné son feu vert à la fusion entre la Fnac et Darty. De quoi rebooster le titre de l'ex-« agitateur culturel ». Le CAC 40, lui, ne fait pas d'étincelles avec une baisse de 0,34% à 4.357,74 points.  

La Fnac va pouvoir convoler avec Darty

La valeur du 18 juillet 2016 : Groupe Fnac

L’Autorité de la concurrence a donné son aval au rachat de Darty par l’enseigne de produits culturels et électroniques. Compte tenu de la forte pression concurrentielle exercée par les « pure players » comme Amazon ou Cdiscount, l’institution de la rue de l’Echelle exige la cession de seulement 5 magasins (dont 5 à Paris) sur les 400 points de vente que va compter sur le territoire hexagonal la nouvelle entité issue du rapprochement des deux distributeurs. La valeur Fnac gagne 1,26% à 51,34 euros.

Bon diagnostic pour BioMérieux

Le cours de Bourse du spécialiste du diagnostic in vitro a grimpé de 3,92% pour atteindre 124,70 euros. Le chiffre d’affaires du 1er semestre 2016 a dépassé le milliard d’euros, en hausse de 7,2%. La croissance est tirée par les très bonnes ventes outre-Atlantique et en Asie-Pacifique, notamment en Inde où les revenus ont augmenté de 20%.

La Hollande, l’autre pays pour Alstom

L’équipementier ferroviaire a remporté un contrat de plus de 800 millions d’euros pour fournir 79 Intercity de nouvelle génération à la compagnie de chemin de fer néerlandaise NS. Les trains, d’une capacité totale de 25.000 sièges, seront livrés à partir de janvier 2020. Ils circuleront sur le réseau national, sur la ligne Amsterdam-Rotterdam-Breda et sur le couloir Den Haag-Eindhoven. Le cours de l’action Alstom débraye de 0,41% à 21,82 euros.

Les Auvergnats pas économes pour Eramet

Aubert & Duval, la filiale auvergnate de la société minière, va se voir attribuer une aide à l’innovation de 1,2 million d’euros par la Région Auvergne Rhône-Alpes a annoncé le président du Conseil régional, Laurent Wauquiez. Le titre Eramet perd 0,89% à 35,60 euros.

Décision judiciaire positive pour Mecelec

L’expert des matériaux composites et des plastiques a remporté une manche dans le contentieux qui l’oppose au groupe franco-belge Sedaine. Ce dernier s’est vu rejeter l’ensemble de ses demandes par le Tribunal de commerce de Bruxelles, à la suite de l’échec en avril 2015 des projets de participation financière et d’accord industriel entre les deux groupes. Le titre Mecelec s’apprécie de 4,09% à 2,29 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG