Bourse : la bonne potion de Sanofi


La place de Paris redémarre doucement, le CAC 40 finissant la séance du 28 octobre en légère hausse de 0,33%, à 4.548,58 points. Le laboratoire pharmaceutique Sanofi arrive au deux rang des meilleures performances de l'indice (derrière Saint-Gobain), dopé par ses résultats trimestriels.  

Une usine de fabrication de Sanofi

La valeur du 28 octobre 2016 : Sanofi

Le laboratoire pharmaceutique a relevé ses prévisions annuelles après de bons résultats au troisième trimestre. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 9,03 milliards d’euros, en progression de 2%. Les bonnes performances de sa filiale américaine Genzyme et de son activité vaccins, respectivement en croissance de 16,9% et 14,4% à taux de change constants, ont plus que compensé la baisse de 1,5% des revenus de sa branche diabète, pénalisée par le repli des ventes du Lantus aux Etats-Unis.

Le groupe anticipe désormais une amélioration du bénéfice net par action de 3 à 5% hors effets de change sur l’ensemble de l’exercice, contre une stabilité de cet indicateur prévue auparavant. Par ailleurs, le conseil d’administration a annoncé un programme de rachat d’actions de 3,5 milliards d’euros, qui doit être lancé en 2016 et finalisé en 2017. Le titre Sanofi décolle de 3,73%, à 71,43 euros, et caracole à la deuxième place des meilleures performances du jour du CAC 40.

Total subit le repli de ses marges

Le géant pétrolier a observé une chute de 27% de ses marges de raffinage au troisième trimestre. Son bénéfice net ajusté ressort en repli de 25%, à 2,07 milliards de dollars. Le groupe a néanmoins augmenté de 4% sa production d’hydrocarbures, à 2,443 millions de barils par jours.

La direction prévoit plus de 2,7 milliards de dollars d’économies cette année, contre 2,4 milliards annoncés début 2016. Elle propose un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du dernier trimestre. La valeur cède 0,37%, à 44,40 euros.

BNP Paribas renforce ses fonds propres

La première banque française a fait part d’un résultat net d’environ 1,89 milliard d’euros pour le compte du troisième trimestre, en augmentation de 3,3%, Cette performance lui permet de renforcer ses fonds propres. L’établissement financier a notamment bénéficié d’un bond de 41,7% des profits avant impôts de sa banque d’investissement, à 812 millions d’euros. La valeur s’adjuge 0,88%, à 53,97 euros.

Saint-Gobain confirme son objectif de résultat d’exploitation

Le fabricant de matériaux de construction a vu son chiffre d’affaires progresser de 2,1% à périmètre et taux de change constants au troisième trimestre 2016, à 9,76 milliards d’euros. Le PDG, Pierre-André de Chalendar, a confirmé l’objectif de croissance du résultat d’exploitation en données organiques au second semestre. Le titre grimpe de 5,62%, à 40,81 euros, et prend la première place du CAC 40.

Gemalto abaisse sa prévision de bénéfice opérationnel en 2017

Le spécialiste de la sécurité numérique anticipe en 2017 un résultat opérationnel compris entre 500 et 520 millions d’euros, contre 660 millions d’euros précédemment communiqués. L’entreprise néerlandaise justifie la révision à la baisse de cet objectif par « un environnement très dégradé dans le mobile » et « une migration des cartes de paiement plus lente que prévu en 2017 ». Le cours de l’action, cotée à la Bourse de Paris, plonge de 7,17%, à 52,30 euros, et Gemalto finit lanterne rouge de l’indice SBF 120.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG