Bourse : le CAC 40 bondit avec Crédit Agricole et Schneider Electric


La Bourse de Paris s'inscrit en forte progression à la faveur d'une remontée des cours du pétrole. Dopé par le Crédit Agricole et Schneider Electric, le CAC 40 gagne 2,99% et clôture la séance du 17 février 2016 à 4.233,47 points. Seule la valeur Publicis termine dans le rouge au sein de l'indice.

Le CAC 40 repart de l'avant et gagne près de 3%

 

La valeur du 17 février 2016 : Crédit Agricole SA

La Banque verte a lancé une opération de simplification de sa structure capitalistique qui doit conduire à une transaction intra-groupe et au rachat par les 39 caisses régionales de la participation de 25% détenue par Casa dans ces dernières. Cette opération représente un montant de 18 milliards d’euros et permettra à l’établissement d’augmenter de 41 points de base son ratio de fonds propres durs.

Crédit Agricole a par ailleurs publié un produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires) de 17,19 milliards d’euros, en progression de 8,5%, pour l’exercice 2015. Le bénéfice net part du groupe ressort quant à lui en hausse de 50%, à 3,52 milliards d’euros. Le titre décolle de 13,91%, à 9,55 euros, et caracole en tête du CAC 40.

Schneider Electric : chiffre d’affaires record en 2015

Le spécialiste de la gestion de l’énergie électrique a enregistré un chiffre d’affaires record de 26,64 milliards d’euros en 2015, en croissance de 6,8%, mais en repli de 1% à périmètre et taux de change constants. Pour 2016, la direction anticipe des revenus organiques stables ou en baisse modérée.

La société compte se montrer plus sélective au niveau des projets afin de se focaliser sur les plus rentables. Si l’activité en Europe de l’Ouest devrait continuer de progresser, Schneider Electric s’attend toujours à des difficultés en Chine. La valeur bondit de 9,20%, à 52,45 euros, et se hisse à la troisième place du CAC 40.

Total : GBL cède 0,7% du capital du pétrolier

Groupe Bruxelles Lambert (GBL) a cédé 0,7% du capital du pétrolier français, soit 17,1 millions d’actions, pour un montant global de 650 millions d’euros, a indiqué Pargesa, la holding de contrôle de la société belge d’investissement. A l’issue de cette opération, GBL conserve 1,4% du capital et 1,3% des droits de vote de Total. La valeur de la major gagne 1,47%, à 39,35 euros.

Publicis : sa filiale MediaVest aurait perdu un important contrat

L’agence de communication pâtit d’une information de la revue américaine Ad Age, spécialisée dans la publicité, selon laquelle sa filiale MediaVest a perdu outre-Atlantique un contrat « massif » auprès du géant de la grande distribution Walmart. Le cours de Bourse cède 0,59%, à 57,33 euros, et Publicis termine lanterne rouge du CAC 40.

Bic : bons résultats annuels, mais une baisse des marges attendue en 2016

Le papetier a réalisé 2,24 milliards d’euros de ventes annuelles, un chiffre en progression de 6,2% par rapport à l’exercice 2014, sur une base comparable. Le bénéfice net part du groupe s’élève à 325,1 millions d’euros, en amélioration de 24%. Le fabricant de stylos propose le versement d’un dividende exceptionnel de 2,50 euros, en plus d’un dividende ordinaire de 3,40 euros.

Pour 2016, le management vise un chiffre d’affaires organique en hausse d’environ 5%. Mais il prévoit également une diminution de sa marge normalisée, de l’ordre de 1 à 1,5%. La valeur plonge de 8,02%, à 129 euros, et finit dernière de l’indice SBF 120.