Bourse : le CAC 40 dans le rouge, après une séance erratique


La Bourse de Paris a oscillé tout le long de la séance du mardi 29 septembre 2015, pour finalement clôturer dans le rouge. Le secteur de la santé, à l'image de Sanofi, a tiré le CAC 40 vers le bas, alors que les valeurs liées aux matières premières s'affichent en progression. L'indice parisien recule de 0,31%, à 4.343,73 points.  

Le CAC 40 termine dans le rouge, tiré vers le bas par le secteur de la santé

 

La valeur du 29 septembre 2015 : Société Générale

A l’horizon 2020, la banque envisagerait de fermer jusqu’à 20% des 2.221 agences qu’elle compte sur le territoire français, selon Les Echos, qui cite plusieurs sources syndicales. Au total, 400 établissements du groupe seraient ainsi concernés. Officiellement, la décision n’est pas encore prise et la Société Générale, interrogée par l’AFP, n’a pas souhaité confirmer les chiffres évoqués pour le moment. Le titre s’adjuge 1,68%, à 38,74 euros.

La banque a déjà procédé à la fermeture d’une quarantaine d’agences cette année. Une évolution plus en profondeur pourrait désormais intervenir, dans le cadre d’une reconfiguration de l’ensemble de son réseau d’ici à 2020. L’idée est d’aboutir à trois types d’agences, à l’image des transformations déjà opérées par BNP Paribas : des espaces de libre-service automatisés, des agences de taille moyenne avec des conseillers généralistes et des grandes agences, regroupant experts et conseillers généralistes.

Bonduelle : un exercice 2014-2015 de bonne facture

Le spécialiste des légumes en conserve et surgelés a enregistré 1,98 milliard d’euros de ventes pour son exercice 2014-2015, en progression de 4,1% à taux de change constants. La société affiche un résultat opérationnel courant de 111,5 millions d’euros, en hausse de 8,6%. Son bénéfice net, quant à lui, explose de 355,2%, à 69,2 millions d’euros.

Pour l’exercice 2015-2016, Bonduelle entend dépasser, à taux de change constants, la rentabilité opérationnelle courante enregistré lors de l’exercice précédent, « malgré un environnement économique et financier offrant une faible visibilité », précise le groupe dans un communiqué. Le cours l’action chute néanmoins de 5,71%, à 23,78 euros.

Bouygues : contrat pour la construction de tunnels au Qatar

La société de BTP a été choisie par le Qatar, en partenariat avec l’entreprise locale UrbaCon Trading & Contracting, pour la conception et la construction de tunnels d’assainissement à Doha, la capitale du pays. Les deux contrats signés représentent un montant total proche de 550 millions d’euros, dont environ 258 millions reviendront à Bouygues Travaux Publics.

Le groupe français réalisera un premier tunnel de 16 kilomètres de long et trois mètres de large et un second de 14 kilomètres de long pour une largeur atteignant 4,5 mètres. Le cours de Bourse perd 0,55%, à 31,47 euros.

Cegedim renoue avec les bénéfices

L’entreprise d’informatique pour le secteur médical a dévoilé un bénéfice net part du groupe de 24,2 millions d’euros pour le compte du premier semestre 2015, contre une perte de 17,4 millions d’euros un an auparavant. Cegedim a par ailleurs réalisé un chiffre d’affaires de 246,1 millions d’euros, en croissance de 1,1% en données comparables.

Pour l’ensemble de l’exercice, la société confirme anticiper une croissance organique de son chiffre d’affaires de 2,5%, ainsi qu’une hausse de 10% de son résultat opérationnel courant. Le cours de Bourse grimpe de 2,94%, à 36,35 euros.

Guerbet : des résultats annuels attendus en progression

Le laboratoire pharmaceutique a fait part d’un chiffre d’affaires de 227,3 millions d’euros au premier semestre, en hausse de 8,1% à taux de change constants. Sa rentabilité opérationnelle bondit de 52%, à 30,1 millions d’euros. Le bénéfice net ressort également en progression de plus de 60%, à 20,5 millions d’euros.

Pour l’ensemble de l’exercice 2015, Guerbet indique être en mesure d’atteindre 445 millions d’euros de revenus, avec une progression du taux de rentabilité opérationnelle courante, hors acquisition, qui devrait représenter 11% des ventes, contre 9,4% en 2014. Le titre bondit de 4,55%, à 62,98 euros.