Bourse : le CAC 40 de nouveau en progression, Solvay en tête de l’indice


La Bourse de Paris continue sur sa lancée, au lendemain de l'annonce d'un relèvement de ses taux par la Réserve fédérale américaine (Fed). Le CAC 40 s'adjuge 1,14% à 4.677,54 points. Les valeurs pétrolières sont à la peine alors que le cours du baril de Brent s'affiche en repli.  

Le CAC 40 enchaîne une troisième journée d'affilée dans le vert

 

La valeur du 17 décembre 2015 : Solvay

Le chimiste belge a finalisé le financement du rachat de la société américaine Cytec Industries, acquise pour un montant total de 5,5 milliards de dollars, grâce au succès de son augmentation de capital. Les actionnaires du groupe avaient approuvé en novembre dernier l’émission de nouvelles actions, dont la souscription a rapporté 1,5 milliard d’euros. Le titre bondit de 3,23%, à 96,29 euros, et s’adjuge la première place du CAC 40.

Société Générale profite du relèvement des taux de la Fed

L’établissement bancaire, comme d’autres valeurs financières à l’image de l’assureur Axa et des banques Crédit Agricole et BNP Paribas, bénéficie de la décision de la Réserve fédéral américaine (Fed) de procéder à un relèvement de ses taux outre-Atlantique, pour la première fois depuis 2006. La valeur SG grimpe de 2,37%, à 43,19 euros, et figure parmi les plus hausses du CAC 40.

PSA Peugeot Citroën modifie le régime de retraite de ses dirigeants

Le constructeur automobile va modifier le régime de retraite de ses plus hauts dirigeants, ce qui devrait mettre fin aux « retraites chapeau ». « L’entreprise ne garantira plus un certain niveau de retraite mais versera un montant annuel directement lié aux résultats du groupe et à sa performance », explique la société dans un communiqué. PSA Peugeot Citroën espère ainsi économiser 34 millions d’euros en 2015. L’entreprise prévoit de reverser à ses salariés les économies réalisées. Le titre Peugeot progresse de 2,15%, à 16,14 euros.

Orange sanctionné par l’Autorité de la concurrence

L’opérateur télécom a été sanctionné par l’Autorité de la concurrence pour avoir freiné de manière abusive le développement de la concurrence sur le marché des services fixes et mobiles pour la clientèle « entreprise ». Il écope ainsi d’une amende 350 millions d’euros.

L’Autorité avait été saisie par ses concurrents Bouygues Telecom et SFR. Les deux opérateurs pourraient à présent aller devant le tribunal de commerce pour réclamer des dommages et intérêts à Orange. Le titre engrange 2,35%, à 15,65 euros.

Casino mis à mal par les critiques d’un investisseur américain

L’action de l’entreprise stéphanoise plonge de 11,51% en Bourse, à 43,34 euros, après que l’investisseur américain Carson Block a estimé criantes les difficultés rencontrées par Casino dans ses activités de distribution. Le fondateur du cabinet de recherche Muddy Waters Capital a également jugée la dette de la société considérable. Le titre termine lanterne rouge de l’indice SBF 120.

Le groupe tricolore s’affichait à l’inverse en forte progression hier après avoir annoncé un plan de désendettement de 2 milliards d’euros pour 2016. Casino a publié aujourd’hui un communiqué pour dénoncer « une volonté manifeste » de lui nuire. L’entreprise envisage même des poursuites judiciaires contre Carson Block.