Bourse : le CAC 40 dégringole, Peugeot en tête de l’indice


Avec la perspective d'une baisse de la production de pétrole, la Bourse de Paris s'enfonce dans le rouge et le CAC 40 dévisse de 1,96%, pour clôturer la séance du 24 février 2016 à 4.155,34 points. Seules les valeurs Bouygues et Peugeot restent dans le vert au sein de l'indice.

La Bourse de Paris poursuit dans le rouge

La valeur du 24 février 2016 : Peugeot

Le constructeur automobile a vu son résultat opérationnel courant plus que tripler en 2015 par rapport à 2014. Il s’élève ainsi à 2,73 milliards d’euros. Le bénéfice net de PSA Peugeot Citroën atteint 1,2 milliard d’euros, contre une perte de 555 millions d’euros enregistrée l’année précédente.

La direction ne proposera pas de dividende au titre de l’année 2015, en raison de l’achèvement de « la reconstruction économique du groupe ». Mais à partir de l’exercice 2016, elle promet « une politique de dividende en ligne avec celles du secteur ». La valeur bondit de 1,46%, à 13,87 euros, et roule en tête du CAC 40.

Airbus compte produire plus pour faire face à la demande

Le constructeur aéronautique a fait part d’un chiffre d’affaires de 64 milliards d’euros en 2015, en progression de 6%. Son bénéfice net ressort à 2,7 milliards d’euros, en hausse de 15%. Le carnet de commande a atteint le niveau record de 1.006 milliards d’euros au 31 décembre 2015. Pour faire face à la demande, l’avionneur européen entend accélérer la production d’appareils A330 à sept exemplaires par mois en 2017. Le cours de l’action cède 0,83%, à 54,95 euros.

Bouygues : des résultats mitigés pour 2015

Le géant des BTP, présent également dans les télécoms et les médias, a réalisé un chiffre d’affaires en repli de 2%, à 32,43 milliards d’euros. Son résultat opérationnel s’améliore en revanche de 6%, à 941 millions d’euros. Le bénéfice net part du groupe a diminué de moitié, à 403 millions d’euros.

La direction précise, dans un communiqué, que les discussions en vue d’un rapprochement entre Bouygues Telecom et l’opérateur Orange se poursuivent. La valeur prend 0,12%, à 34,68 euros.

Atos prévoit des résultats encore en progression en 2016

La société de services numériques a enregistré en 2015 des ventes quasi stables en données organiques, à 10,69 milliards d’euros. En revanche, le bénéfice net part du groupe s’accroît fortement, de 53,2%, pour atteindre 406,2 millions d’euros.

« Nous envisageons une année 2016 encore meilleure à tous points de vue », a déclaré le PDG Thierry Breton dans un communiqué. La direction prévoit notamment une amélioration de la marge opérationnelle, qui devrait se situer entre 9 et 9,5% du chiffre d’affaires, contre 8,3% en 2015. Le titre progresse de 3,10%, à 66,50 euros, et finit deuxième de l’indice SBF 120.

Suez Environnement : des ventes attendues en faible hausse cette année

L’expert dans la gestion de l’eau et des déchets affiche des revenus en croissance de 5,7% en 2015, à 15,14 milliards d’euros. Le bénéfice net part du groupe diminue légèrement, à 408 millions d’euros, contre 417 millions en 2014. Pour 2016, la direction anticipe une progression organique de ses activités supérieure ou égale à 2%. Le cours de Bourse recule de 4,06%, à 16,21 euros.