Bourse : le CAC 40 en forte hausse, Vallourec en tête du SBF 120


La Bourse de Paris poursuit son rebond. La présidente de la Fed, Janet Yellen, a exclu hier une hausse des taux à court terme de la Réserve fédérale américaine. Conséquence, le dollar s'affiche en repli, ce qui soutient les cours du pétrole et des matières premières. Le CAC 40 bondit 1,78%, à 4.444,42 points.

La Bourse de Paris remonte la pente, aidée par les valeurs pétrolières et liées aux matières premières

La valeur du 30 mars 2016 : Vallourec

Le fabricant de tubes en acier a conclu des accords pour une ligne de crédit renouvelable d’un montant de 450 millions d’euros, à échéance février 2020, et l’extension d’une autre ligne de crédit de 80 millions de dollars, soit environ 71 millions d’euros, pour une durée de trois ans.

La société a également signé un « important » contrat avec la compagnie pétrolière nationale d’Abu Dhabi (Adnoc). De 2016 à 2018, Vallourec fournira environ 100.000 tonnes de tubes pour l’exploitation de « gisements de pétrole onshore et offshore », indique la direction dans un communiqué. Le titre décolle de 6,99%, à 5,66 euros, et caracole en tête de l’indice SBF 120.

Carrefour : Península Participações monte au capital

Le numéro un européen de la grande distribution a vu Península Participações accroître sa participation dans son capital, qui s’élève désormais à 8,05% contre 5,07% auparavant. La société d’investissement du milliardaire brésilien Abilio Diniz doit faire son entrée au conseil d’administration de Carrefour à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires, prévue le 17 mai. Le titre bondit de 3,76%, à 24,40 euros.

Alstom table sur une marge d’exploitation ajustée de 7% en 2020

L’équipementier ferroviaire entend dégager une marge d’exploitation ajustée d’environ 7% en 2020, en misant notamment sur l’innovation et une rationalisation de ses coûts. Il prévoit également une croissance organique de ses ventes de l’ordre de 5% par an.
« L’entreprise a pour objectif que 30% de ses commandes proviennent de produits nouvellement développés d’ici 2020 », indique la direction dans un communiqué. Le titre s’adjuge 0,04%, à 22,89 euros.

EDF confirme la mise en marche fin 2025 du premier EPR d’Hinkley Point

L’électricien a confirmé que la mise en service du premier réacteur nucléaire du projet Hinkley Point était fixée à fin 2025, rapporte Reuters. L’opérateur français a également précisé qu’aucun report n’était envisagé, en réaction à un article du Financial Times.

Selon le journal britannique, des ingénieurs d’EDF ont appelé la société à reporter d’au moins deux ans la construction des deux réacteurs de type EPR au sud de l’Angleterre. Le groupe français évoque « des rumeurs infondées et des informations fantaisistes » publiées ces derniers jours sur ce projet. La valeur gagne 2,74%, à 10,15 euros.

Orpea : des résultats de bonne facture mais inférieurs aux attentes

Le gérant de maisons de retraite et de cliniques de soins a fait part de revenus en progression de 22,7% en 2015, à 2,39 milliards d’euros. Son résultat opérationnel ressort également en croissance de 5,2%. Et le bénéfice net part du groupe atteint 153,3 millions d’euros, en hausse de 12,5%.

Ses bonnes performances sont néanmoins inférieures aux attentes. Le cours de Bourse n’engrange que 0,07%, à 72,17 euros. Pour 2016, la direction anticipe une nouvelle amélioration des résultats, avec un chiffre d’affaires en augmentation de 13,7%.