Bourse : le CAC 40 fait marche arrière, Renault dérape


Le secteur du tourisme pâtit des attentats de Djakarta, tandis que Renault chute suite aux rumeurs de fraude sur les émissions de ses véhicules et entraîne dans son sillage l'ensemble des valeurs automobiles. Les groupes pétroliers, à l'image de Total (+ 2,59%) et de Technip (+ 0,96%), profitent de la remontée du baril de Brent. Le CAC 40 cède 1,80%, à 4.312,89 points.  

Le CAC 40 recule alors que Renault dégringole et entraîne le reste du secteur automobile dans sa roue

 

La valeur du 14 janvier 2016 : Renault

L’action du constructeur automobile a dégringolé après l’annonce de la CGT et de la CFDT de perquisitions dans plusieurs sites de la marque au losange, effectuées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Des vérifications auraient été opérées sur la « mise au point des contrôles moteur », suite au scandale Volkswagen.

Renault a réagi par communiqué en indiquant qu’une commission indépendante avait été mise en place par le gouvernement pour contrôler les voitures des constructeurs français. « D’ores et déjà (…) la procédure en cours ne mettrait pas en évidence la présence d’un logiciel truqueur équipant les véhicules Renault », assure le groupe. Le titre perd 10,28%, à 77,75 euros, et termine lanterne rouge du CAC 40.

Accor chute après les attaques de Djakarta

Comme d’autres valeurs liées au tourisme, l’opérateur hôtelier pâtit des attaques terroristes survenues ce matin à Djakarta, la capitale de l’Indonésie. Revendiquées par l’organisation Etat islamique, ces attentats auraient fait au moins sept morts. Le cours de Bourse abandonne 5,57%, à 35,15 euros, et Accor finit avant-dernier du CAC 40. Le transporteur aérien Air France – KLM recule quant à lui de 2,25%.

EDF : Areva NP serait valorisée à un peu plus de 2,5 milliards d’euros

L’opérateur public et Areva se sont accordés sur une valorisation légèrement supérieure à 2,5 milliards d’euros de la division réacteurs (Areva NP) du spécialiste du nucléaire, selon des sources proches du dossier. L’électricien tricolore devrait formaliser une offre ferme le 27 janvier, à l’occasion d’un conseil d’administration, pour reprendre ces activités.

Dans la foulée de cette opération, l’Etat devrait procéder à la recapitalisation d’Areva. Ce renflouement pourrait atteindre entre 3 et 4,5 milliards d’euros. La valeur plonge de 4,15%, à 4,85 euros, tandis que le titre EDF cède 0,21%, à 12,06 euros.

Alstom observe un bond des prises de commandes au troisième trimestre

L’équipementier ferroviaire a vu ses prises de commandes bondir de 46% au troisième trimestre de son exercice 2015-2016, pour atteindre 2,36 milliards d’euros. Sur neuf mois, elles reculent néanmoins de 22%. Le groupe affiche par ailleurs une croissance organique de 3% de son chiffre d’affaires, d’avril à décembre 2015. Ses revenus s’élèvent ainsi à 4,92 milliards d’euros.

Alstom a finalisé en novembre la vente de ses activités énergies à l’américain General Electric, qui a annoncé hier envisager de supprimer 6.500 postes en Europe, dont 765 en France. La valeur du groupe français prend 0,05%, à 27,84 euros.

Casino : amélioration de la rentabilité mais recul du chiffre d’affaires

Le distributeur stéphanois a fait part d’un chiffre d’affaires de 11,79 milliards d’euros au quatrième trimestre 2015, en baisse de 11,2% et en repli organique de 0,3%. Dans l’Hexagone, ses ventes s’améliorent en revanche de 1,5% et affichent une progression de 2,7% à périmètre et taux de change constants.

Pour ses activités en France, la société table sur un excédent brut d’exploitation (Ebitda) « significativement supérieur » au second semestre 2015 par rapport aux six derniers mois de l’exercice 2014. La direction anticipe pour 2016 un Ebitda d’environ 900 millions d’euros et un résultat opérationnel courant de 500 millions d’euros. Le cours de l’action lâche 6,23%, à 38,19 euros.

TF1 obtient les droits des Coupes du monde de football 2018 et 2022

Le groupe audiovisuel a acquis les droits de diffusion des 28 meilleurs matches des deux prochaines Coupes du monde de football, qui auront lieu en 2018 en Russie et en 2022 au Qatar. La filiale de Bouygues a également obtenu l’intégralité des droits pour la Coupe des confédérations 2017, qui se déroulera en Russie, et la Coupe du monde féminine 2019, organisée en France. Le titre TF1 s’affiche en repli de 0,40%, à 9,97 euros.