Bourse : le CAC 40 finit l’année en beauté

Partagez

La Bourse de Paris conclut 2016 dans le vert, le CAC 40 affichant un gain annuel de 4,86%. Pour cette ultime séance avant 2017, l'indice s'adjuge 0,49% et atteint son plus haut niveau de l'année, à 4.862,31 points. L'action Technip a bénéficié d'une belle progression en 2016, tandis que le titre Nokia a fortement perdu de sa valeur.

Le CAC 40 au plus haut de l'année


La valeur du 30 décembre 2016 : Technip

Un consortium formé par la société parapétrolière et deux groupes vénézuéliens, Tecnoconsult et Y&V Group, a été sélectionné pour moderniser la raffinerie d'Aruba dans les Antilles néerlandaises, selon Reuters. Ce chantier est évalué à 700 millions de dollars, soit environ 668 millions d'euros. Il doit démarrer début 2017 et s'étaler sur 18 mois. Le titre perd 0,10%, à 67,81 euros. L'action Technip affiche néanmoins l'une des plus fortes hausses annuelles au sein de l'indice CAC 40.

Nokia pénalisé en 2016 par des ventes plus faibles que prévu

L'entreprise de télécommunications, cotée à la Bourse de Paris depuis son rachat d'Alcatel-Lucent, termine lanterne rouge du CAC 40 sur l'ensemble de l'année 2016, avec un recul de plus de 30% de sa valeur. Fin octobre, le groupe finlandais avait averti que les ventes de ses activités de réseaux, dont il tire l'essentiel de ses revenus, seraient plus faibles que prévu au quatrième trimestre. Le titre lâche aujourd'hui 0,98%, à 4,57 euros, et finit dernier du CAC 40.

Ingenico : une année difficile, marquée par un « profit warning »

Après une série de quatre années de progression, l'action du spécialiste des solutions de paiement sécurisées finit 2016 parmi les plus fortes baisses de l'indice SBF 120, avec un repli de près de 35%. Le titre a été pénalisé suite à l'absence de relèvement des objectifs annuels lors de la publication des résultats semestriels, puis lors de l'avertissement sur les résultats (« profit warning ») lancé début septembre. Le cours de Bourse cède 0,95%, à 75,87 euros.

STMicroelectronics finit 2016 en tête du SBF 120

Le fabricant de semi-conducteurs va achever 2016 en tête de l'indice SBF 120, avec un gain d'environ 75% sur l'ensemble de l'année. L'entreprise franco-italienne a séduit les investisseurs lors de ses trois dernières publications trimestrielles, en prévoyant à chaque fois une progression de ses ventes d'un trimestre à l'autre. Le titre s'adjuge 0,70%, à 10,78 euros.

Recylex finalise des financements pour ses filiales allemandes

La société de recyclage a finalisé auprès d'un consortium bancaire des financements d'un montant total de 67 millions d'euros pour ses filiales allemandes. Cet argent permettra de couvrir les besoins en fonds de roulement et de financer à hauteur de 40 millions d'euros la construction d'un nouveau four de réduction du segment plomb. La valeur décolle de 16,53%, à 4,30 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG

 

Réseaux Sociaux