Bourse : le CAC 40 franchit les 4.500 points, Safran chute


Après avoir clôturé la semaine dernière en forte hausse, le CAC 40 est parvenu à se maintenir dans le vert lundi 14 mars 2016. L'indice s'affiche en légère progression, de 0,31%, à 4.506,59 points. L'équipementier Safran voit en revanche sa valeur plonger.

Le CAC 40 se maintient dans le vert et repasse au-dessus des 4.500 points

La valeur du 14 mars 2016 : Safran

L’équipementier aérospatial vise pour la période 2016-2020 une marge opérationnelle courante ajustée en ligne avec celle de 2015, qui s’est élevée à 14%. Le motoriste table sur une marge supérieure à 15% à l’issue de cette période de transition. La direction anticipe également un chiffre d’affaires supérieur à 21 milliards d’euros en 2020, contre des revenus se montant à 17,41 milliards l’année dernière.

Les investisseurs sont déçus par ces nouvelles prévisions et le titre chute de 6,26%, à 55,52 euros, pour terminer lanterne rouge du CAC 40.

Orange : les discussions en bonne voie pour un mariage avec Bouygues Telecom

L’opérateur historique et son concurrent Bouygues Telecom seraient sur la bonne voie pour conclure un accord afin de fusionner. Les PDG des deux groupes, Stéphane Richard et Martin Bouygues, ont indiqué être prêts à négocier jusqu’au 31 mars, rapporte Les Echos.

Les discussions avec Numericable-SFR et Free sont bien avancées, précise également le quotidien en s’appuyant sur une source proche du dossier. Orange et Bouygues Telecom doivent céder des actifs à leurs concurrents pour obtenir le feu vert de l’autorité de la concurrence pour leur fusion. Le cours de l’action Orange prend stagne, à 16,45 euros, tandis que la valeur du groupe Bouygues prend 0,10%, à 36,49 euros.

Vivendi détient près de 25% du capital de Telecom Italia

La société de communication et de divertissement a encore augmenté sa participation dans l’opérateur Telecom Italia, pour la porter à 24,9% des actions ordinaires, selon un document transmis à la SEC, le gendarme boursier américain. La multinationale française se trouve désormais juste en dessous du seuil des 25% qui l’obligerait à lancer une offre publique d’achat, selon la loi italienne. Le titre engrange 0,52%, à 19,15 euros.

EDF : le PDG réclame une aide de l’Etat pour le projet Hinkley Point

Le PDG de l’électricien, Jean-Bernard Lévy, conditionne la construction de deux réacteurs nucléaires dans le sud de la Grande-Bretagne à une aide de l’Etat pour sécuriser la situation financière du groupe public. « Il est clair que je n’engagerai pas EDF dans ce projet tant que ces conditions ne seront pas réunies », a-t-il écrit dans une lettre adressée aux salariés et dont Reuters s’est procuré une copie.

Le coût des deux réacteurs de type EPR prévus à Hinkley Point est estimé à 23 milliards d’euros. La valeur lâche 0,10%, à 10,27 euros.

La Fnac cherche un partenaire pour racheter Darty

Le distributeur de produits culturels et électroniques cherche des partenaires pour améliorer son offre sur le spécialiste de l’électro-ménager Darty, selon le Journal du Dimanche. Les dirigeants de l’entreprise veulent verser davantage de numéraire pour contrer l’offre de Conforama. Le détaillant de mobilier bénéficie de la puissance financière de sa maison-mère, la société sud-africaine Steinhoff International, tandis que le Groupe Fnac est limité en trésorerie, souligne le JDD. Le titre cède 0,26%, à 57,50 euros.