Bourse : le CAC 40 patine, Holcim et l’automobile à reculons


Après trois jours de baisse consécutifs, le CAC 40 clôture la séance du 4 février 2016 dans le vert, en très légère hausse de 0,04%, à 4.228,53 points. LafargeHolcim et Technicolor s'affichent en revanche en fort repli à la Bourse de Paris. Et le secteur automobile dévisse suite aux déclarations de la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.

Le CAC 40 repasse dans le vert après trois jours d'affilée dans le rouge

La valeur du 4 février 2016 : LafargeHolcim

Le troisième actionnaire du cimentier franco-suisse, la banque russe Sberbank, vendrait sa participation de 6,12% acquise récemment dans le groupe et valorisée à environ 1,4 milliard de francs suisses. La banque helvète UBS, en charge de la transaction, aurait ainsi placé 37,2 millions d’actions LafargeHolcim à 36,25 francs suisses, selon Reuters. Le titre abandonne 2,48%, à 34,76 euros.

L’entreprise souffre par ailleurs de l’échec des négociations avec la société indienne Birla, à qui elle souhaitait vendre deux cimenteries. La direction a indiqué dans un communiqué qu’elle étudiait un nouveau plan de cessions en Inde.

Renault pâtit des propos de Ségolène Royal malgré la croissance de ses ventes

L’alliance Renault-Nissan a vendu 8,53 millions de véhicules l’an passé, soit une hausse de près de 1%. Si les ventes mondiales du constructeur français ont progressé de 3,3% et celles de son partenaire japonais de 2,1%, le nombre de voitures commercialisées par le russe Avtovaz, dont Renault-Nissan a pris le contrôle en 2014, se sont effondrées de 31,5%.

Par ailleurs, la marque au losange pâtit des déclarations faites par Ségolène Royal au Parisien Aujourd’hui en France. Selon la ministre de l’Ecologie, « pas un constructeur automobile testé n’est dans les clous » en matière d’émissions polluantes. La valeur Renault cède 3,30%, à 72,88 euros, et termine avant-dernière du CAC 40.

Technicolor se retire du consortium HEVC Advance

Le spécialiste des technologies vidéo numériques a annoncé son retrait du consortium de gestion de licences HEVC Advance. Il entend désormais négocier en direct l’utilisation de ses brevets relatifs au standard de compression vidéo HEVC. La direction a indiqué qu’un « accord de licences significatif » avait déjà été signé sans en préciser les éléments financiers. Le cours de l’action dégringole de 8,97 %, à 5,73 euros, et Technicolor finit lanterne rouge de l’indice SBF 120.

Dassault Systèmes : bénéfice net en forte hausse

L’éditeur de logiciels a enregistré un bénéfice net en progression de 38,1% en 2015, à 402,2 millions d’euros. Son chiffre d’affaires a atteint 2,84 milliards d’euros, en hausse de 24% dont 13% à taux de change constants. La direction reste optimiste pour 2016, même si elle anticipe une croissance moins forte que l’an passé, comprise entre 6 et 7% sans prendre en compte les effets de change. Le cours de Bourse lâche néanmoins 1,65%, à 68,66 euros.

Bonduelle : une croissance des ventes tirée par l’international

L’entreprise d’agroalimentaire, spécialisée dans la transformation industrielle des légumes, a publié des ventes en croissance organique de 2,6% pour le compte du premier semestre de son exercice 2015-2016, à 1,01 milliard d’euros. Son chiffre d’affaires s’est notamment accru de 7,9% à l’international, hors zone Europe. Sur le Vieux Continent, ses revenus s’affichent en très léger repli. Le titre s’adjuge 0,17%, à 23,40 euros.