Bourse : le CAC 40 rebondit, EDF prêt à payer plus pour Hinkley Point


La Bourse de Paris est repartie de l'avant après les fortes pertes enregistrées lors de la précédente séance, jeudi 24 mars. Le CAC 40 engrange ainsi 0,85%, à 4.366,67 points. Les volumes d'échange restent relativement faibles avant l'intervention de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen.

La Bourse de Paris est repartie de l'avant après le weekend pascal

La valeur du 29 mars 2016 : EDF

L’électricien français aurait accepté de prendre en charge une partie des risques financiers de son partenaire chinois CGN dans le projet d’Hinkley Point outre-Manche, selon le Journal du Dimanche.

L’hebdomadaire s’est procuré un rapport confidentiel de l’ancien directeur financier d’EDF, Thomas Piquemal. Selon ce document, l’opérateur financerait à hauteur de 80% un éventuel surcoût de cinq milliards d’euros, bien que sa participation dans la construction de deux réacteurs EPR en Grande-Bretagne ne s’élève qu’à 66,5%.

EDF a par ailleurs confirmé prévoir le démarrage du réacteur nucléaire de Flamanville, dans la Manche, au quatrième trimestre 2018. Le cours de l’action perd 0,03%, à 9,87 euros.

Peugeot : l’Etat contre le doublement de la rétribution de Carlos Tavares

Les deux représentants de l’Etat au conseil d’administration du constructeur automobile se sont opposés à l’augmentation des émoluments de Carlos Tavares pour 2015. Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën a vu sa rémunération quasiment doubler en un an, à 5,24 millions d’euros, dans le sillage du redressement de la société.

Interrogé sur France Inter mardi 29 mars, le ministre des Finances, Michel Sapin, a qualifié de « dommageable » cette hausse de rétribution. Le patron du Medef, Pierre Gattaz, a estimé à l’inverse qu’« il faut savoir récompenser la réussite », au micro de France Info. Le titre s’adjuge 1,06%, à 15,21 euros.

 

Faurecia visé par des actions de groupe dans le Michigan

L’équipementier automobile a signalé que sa filiale américaine de systèmes de contrôles des émissions faisait partie des fournisseurs ciblés par deux actions de groupe dans l’Etat de Michigan, aux Etats-Unis, pour pratiques anticoncurrentielles. Il a précisé ne pas être en mesure d’apprécier l’impact que ces procédures pourraient avoir sur le groupe. Le titre recule de 0,65%, à 32,12 euros.

Total aurait signé un accord pour développer un gisement en Iran

Le pétrolier tricolore a signé un accord avec l’Iran pour contribuer au développement du gisement de South Azadegan, partagé avec l’Irak à l’est du pays, selon Press TV. La chaîne d’information iranienne cite le ministre du Pétrole Bijan Zangeneh et précise que l’accord devait rester confidentiel entre les deux parties. La valeur Total cède 0,29%, à 40,05 euros.

Axa a placé 1,5 milliard d’euros d’obligations

L’assureur a placé 1,5 milliard d’euros d’obligations subordonnées, à échéance 2047, auprès d’investisseurs institutionnels. L’émission de ces titres de créance, dont le remboursement n’est pas prioritaire, intervient « en prévision du refinancement d’une partie des dettes existantes », précise la direction dans un communiqué. Le cours de Bourse engrange 0,44%, à 20,73 euros.