Bourse : Le CAC 40 rebondit enfin, Peugeot en pole position


La Bourse de Paris parvient à redresser la barre, après quatre séances de baisse consécutives. Le CAC 40 bénéficie des mesures rassurantes prises par la Chine pour contrer la spéculation sur sa monnaie et affiche un gain de 1,53% à 4.378,75 points. Le secteur automobile enregistre les plus fortes progressions, à l'image de Peugeot qui roule en tête de l'indice.  

Le CAC 40 en progression pour la première fois depuis une semaine

 
La valeur du 12 janvier 2016 : Peugeot

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën voit ses ventes mondiales progresser de 1,2% en 2015, à 2,97 millions de véhicules. Le nombre d’unités vendues a notamment augmenté de 5,9% en Europe, ce qui a permis de compenser le léger recul, de 0,5%, observé en Chine.

Le poids du Vieux Continent s’est accru face aux difficultés de la société dans plusieurs pays émergents, comme en Russie et en Amérique latine. En 2015, il représente 62,7% du volume des ventes, contre 60% en 2014. Le titre Peugeot bondit de 4,76%, à 14,98 euros, pour terminer en tête du CAC 40.

Orange : les discussions avec Bouygues dans une phase « approfondie »

Le PDG de l’opérateur télécom, Stéphane Richard, a indiqué que les discussions avec le groupe Bouygues sur un rachat de ses activités de télécommunications étaient entrées dans une phase « approfondie ». Il estime la probabilité qu’elles aboutissent à une chance sur deux.

Le patron de l’ex-France Télécom a également précisé que l’initiative d’un rapprochement entre les deux groupes venait cette fois-ci de Martin Bouygues, contrairement aux négociations entamées en 2014. La valeur Orange progresse de 4,15%, à 15,82 euros, et se hisse à la deuxième place du CAC 40.

EDF : divergences dans l’estimation du coût du projet Cigéo

Le titre de l’opérateur public chute de 4,36%, à 11,96 euros, pour finir avant-dernier de l’indice SBF 120. Ce repli intervient alors que le coût du stockage des déchets nucléaires pour le projet d’enfouissement profond Cigéo, dans la Meuse, fait l’objet de nouvelles estimations.

Il pourrait avoisiner les 30 milliards d’euros, selon une note de synthèse de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), qui doit assurer la gestion du site, contre 20 milliards d’euros estimés par les trois exploitants EDF, Areva et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA).

Vinci va racheter jusqu’à 150 millions d’euros d’actions

La société de BTP et de concessions a fait part de la mise en œuvre d’un programme de rachat d’actions, pour un montant maximum de 150 millions d’euros. L’opération doit s’achever au plus tard le 29 mars 2016. Le prix moyen par action sera déterminé sur la base des cours de marché constatés sur la période. Il ne pourra excéder le montant de 65 euros, fixé par l’assemblée générale mixte de Vinci du 14 avril 2015. Le titre grimpe de 1,64%, à 59,04 euros.

Capgemini annonce un profit exceptionnel non-cash de 520 millions d’euros

L’entreprise de services numériques prévoit d’enregistrer un profit exceptionnel non-cash, c’est-à-dire sans incidence sur sa trésorerie, de 520 millions d’euros pour le compte de son exercice 2015.

« L’amélioration organique de la rentabilité de Capgemini combinée à l’acquisition d’Igate (entreprise américaine) permet de relever les perspectives de profits imposables aux Etats-Unis », explique la direction dans un communiqué. La société table ainsi sur un produit d’impôt net de 520 millions d’euros. Le cours de Bourse s’adjuge 2,63%, à 82,80 euros.