Bourse : le CAC 40 se stabilise, EDF en tête du SBF 120


Après avoir regagné du terrain lors des deux dernières séances, le CAC 40 marque le pas. L'indice phare de la Bourse de Paris lâche 0,11%, à 4.110,66 points, alors que la Russie et l'Arabie Saoudite se sont mises d'accord sur un gel de la production de pétrole. Air Liquide et Michelin font le grand écart, tandis qu'EDF caracole en tête du SBF 120.

Le CAC 40 stagne, tandis que Michelin accélère

La valeur du 16 février 2016 : EDF

L’électricien public a enregistré un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros en 2015, en progression de 2,2%. Ses ventes organiques apparaissent néanmoins en repli de 1,8%. L’opérateur a également vu son résultat net part du groupe plonger de 67,9%, à 1,19 milliard d’euros, en raison d’éléments exceptionnels ayant entraîné un impact négatif de 3,64 milliards d’euros. EDF a notamment subi des dépréciations d’actifs thermiques en Europe et pour les activités d’exploration-production de sa filiale italienne Edison.

La direction propose le versement d’un dividende de 1,10 euro par action, contre 1,25 euro au titre de l’exercice 2014. Le cours de Bourse s’envole de 9,51%, à 11,28 euros, les marchés saluant des résultats supérieurs aux attentes. Le titre EDF caracole en tête de l’indice SBF 120.

Orange : quasi-triplement du bénéfice net

L’opérateur télécom affiche un quasi-triplement de son bénéfice net pour l’exercice 2016, à 2,65 milliards d’euros, contre 925 millions en 2014. Son chiffre d’affaires ressort en léger repli, de 1% à base comparable, pour atteindre 12,43 milliards d’euros. « Cette croissance est le résultat d’une performance commerciale très solide, en particulier dans le très haut-débit, et de la poursuite de nos efforts de maîtrise des coûts », a commenté le PDG Stéphane Richard dans un communiqué.

Concernant le rapprochement avec son concurrent Bouygues Telecom, les discussions « requièrent plusieurs semaines au moins avant d’aboutir à une décision », indique la direction. La valeur de l’ex-France Télécom engrange 0,13%, à 15,38 euros.

Michelin : des résultats de bonne facture

Le fabricant de pneumatiques a accru ses ventes annuelles de 8,4%, à 21,2 milliards d’euros. Son résultat opérationnel hors éléments non récurrents a augmenté de 19%, pour atteindre 2,58 milliards d’euros. Pour l’exercice 2016, l’entreprise clermontoise anticipe une nouvelle amélioration de cet indicateur. La valeur grimpe de 3,35%, à 84,43 euros, et Michelin roule en tête du CAC 40.

Air Liquide confiant pour 2016

Le producteur de gaz industriels a fait part d’un chiffre d’affaires de 16,38 milliards d’euros, en croissance de 6,7%. Le bénéfice net part du groupe a également progressé de 5,5%, à 1,76 milliard d’euros. Dans un environnement comparable et hors impact du rachat de l’américain Airgas, la société se dit confiante « dans sa capacité à réaliser une nouvelle année de croissance du résultat net en 2016 ». Le cours de Bourse chute de 4,84%, à 91,83 euros, malgré une performance annuelle en ligne avec les attentes. La valeur termine ainsi lanterne rouge du CAC 40.

Airbus revoit à la hausse ses commandes 2015

Le constructeur aéronautique a revu à la hausse ses commandes enregistrées en 2015, à 1.190 unités en brut et 1.080 en net. A fin décembre, l’avionneur européen disposait ainsi d’un carnet de commande de 6.831 appareils, représentant une valeur totale de 1.009,9 milliards de dollars. Le titre s’adjuge 0,75%, à 53,78 euros.