Bourse : le CAC 40 sous les 4.500 points, plombé par la Chine et le pétrole


Le fort repli du baril de Brent et les craintes sur la croissance chinoise, accentuées par la chute du yuan, continuent d'affecter la Bourse de Paris. Le CAC 40 recule ainsi de 1,26% à 4.480,47 points. Les valeurs liées aux matières premières et au secteur automobile sont particulièrement touchées, à l'image d'ArcelorMittal (- 6,41%) et de Peugeot (- 5,25%), respectivement dernière et avant-dernière de l'indice.  

La Bourse de Paris s'enfonce un peu plus alors que les craintes sur la Chine persistent

 

La valeur du 6 janvier 2016 : EDF

L’opérateur public a inscrit à son budget 2016 plus de six milliards d’euros de cessions d’actifs, rapporte le quotidien Les Echos. L’électricien pourrait exercer une option de vente sur ses parts dans des réacteurs nucléaires aux Etats-Unis, mais envisagerait également de céder des parts dans ses huit centrales nucléaires britanniques.

La société recherche des capitaux pour financer son projet d’EPR en Grande-Bretagne. Elle a également besoin de fonds pour mener à bien les travaux de son parc nucléaire français. Le titre EDF cède 0,55%, à 12,75 euros.

Sanofi cesse de commercialiser l’Afrezza aux Etats-Unis

Le laboratoire pharmaceutique va arrêter la commercialisation de l’Afrezza, selon Reuters. La société juge décevantes les ventes de cette insuline inhalable, utilisée pour le traitement du diabète, depuis son lancement en février 2015. La direction a précisé au groupe californien Mannkind, qui développe ce produit, sa décision de mettre un terme en avril 2016 à l’accord de licence conclu en août 2014.

« Cette décision résulte de plusieurs facteurs, dont le faible niveau persistant des prescriptions de l’Afrezza malgré les efforts substantiels de Sanofi », explique l’entreprise française dans un courriel envoyé à Reuters. Les ventes de ce produit, commercialisé uniquement aux Etats-Unis, se sont élevées à cinq millions d’euros selon Sanofi. Le cours de l’action lâche 1,35%, à 77,43 euros.

LVMH : rapprochement entre les fonds Catterton et L Capital

Les fonds Catterton et L Capital, détenus par le leader mondial du luxe et par Groupe Arnault, la holding familiale du PDG de l’entreprise Bernard Arnault, ont fait part de leur rapprochement afin d’étendre leurs zones géographiques.

La nouvelle entité, baptisée L Catterton, atteindra plus de 12 milliards de dollars sous gestion et appartiendra à hauteur de 60% aux dirigeants de Catterton, quand LVMH et Groupe Arnault possèderont les 40% restants. Elle sera présente à la fois sur le continent américain, en Europe et en Asie. Le titre LVMH recule de 1,97%, à 136,70 euros.

Air Liquide s’implante en Colombie

Le fabricant de gaz industriels a annoncé qu’il étendait son activité à la Colombie, en Amérique latine, avec un investissement de 40 millions d’euros pour construire et exploiter un nouveau site comprenant une unité de production de dioxyde de carbone et une unité de cogénération. L’usine devrait être opérationnelle fin 2016. Air Liquide fournira un site d’embouteillage de Coca-Cola FEMSA situé à 40 kilomètres de la capitale Bogota. Le cours de Bourse abandonne 1,40%, à 98,85 euros.

Ubisoft : pas de nouveau volet de la série Assassin’s Creed en 2016 ?

Le titre de l’éditeur de jeux vidéo s’enfonce de 8,84%, à 23,615 euros, pour terminer dernier de l’indice SBF 120. Cette chute du cours de Bourse intervient alors que plusieurs sites spécialisés, cités par des analystes, indiquent qu’Ubisoft pourrait ne pas sortir de nouvel épisode de sa franchise Assassin’s Creed en 2016. La société pourrait opter pour un rythme bisannuel.