Bourse : le CAC 40 stagne, accord entre Sanofi et Innate Pharma


Revenue dans le vert en début de séance, après avoir enregistré la semaine dernière sa plus forte perte hebdomadaire depuis la fin août, la Bourse de Paris a finalement clôturé en baisse. La Chine continue d'inquiéter et les places boursières du pays poursuivent leur chute. Le CAC 40 cède quant à lui 0,49% à 4.312,74 points.  

Le CAC 40 entame la semaine dans le rouge

La valeur du 11 janvier 2016 : Sanofi

Le laboratoire pharmaceutique et le spécialiste français de l’immunothérapie mettent en place un accord de collaboration et de licence pour développer de nouveaux formats d’anticorps bispécifiques « ciblant le système immunitaire pour détruire les cellules tumorales en recrutant des cellules NK », précise dans un communiqué Gary Nabel, le directeur scientifique de Sanofi.

La « big pharma » s’occupera du développement, de la fabrication et de la commercialisation des produits issus de cette collaboration. Innate Pharma pourra recevoir des paiements d’étapes, qui pourront s’élever jusqu’à 400 millions d’euros, liés à l’atteinte d’objectifs ainsi que des redevances selon les ventes nettes réalisées. Le titre s’envole de 8,54%, à 13,85 euros, et caracole en tête de l’indice SBF 120. Sanofi recule de son côté de 1,37%, à 73,65 euros.

Thales : une année « extraordinaire » pour sa filiale Thales Alenia Space

« 2015 a été extraordinaire pour Thales Alenia Space » (TAS), la filiale de l’électronicien tricolore spécialisée dans l’aérospatial, a déclaré son PDG Jean-Loïc Galles, dans un entretien accordé à latribune.fr. Les prises de commandes sont « estimées supérieures à nos attentes de début d’année », a indiqué le dirigeant de la société franco-italienne basée à Cannes.

« TAS est une entreprise en croissance avec une bonne profitabilité », a-t-il ajouté. Le cours de l’action du groupe Thales grimpe de 3,65%, à 71,78 euros.

CGG : dette de 2,5 milliards de dollars à fin décembre

Le géophysicien, qui propose ses services aux compagnies pétrolières et gazières, a annoncé que sa dette à fin décembre 2015 devrait s’établir à 2,502 milliards de dollars, soit environ 2,29 milliards d’euros, contre 2,538 milliards de dollars au 30 septembre 2015.

Le groupe a par ailleurs négocié avec ses principales banques prêteuses de nouvelles clauses de sauvegarde (covenants) pour 2016, sous réserve du succès d’une augmentation de capital de 350 millions d’euros. La valeur chute de 3,73%, à 2,32 euros.

Renault : l’Etat ne réduira pas sa participation avant mi-février

L’Agence des participations de l’Etat (APE) ne pourra pas vendre d’actions du constructeur automobile dans les prochaines semaines, rapporte Les Echos. La date de publication des résultats annuels du groupe, fixée au 12 février, approche et l’Etat français est initié car représenté au conseil d’administration, explique le quotidien.

Le principe de la revente de ses quelque 5% acquis en avril dernier n’est toutefois pas remis en cause. Le titre de la marque au losange prend 1,18%, à 84,76 euros, et finit deuxième du CAC 40.

Air France – KLM : l’impact des attentats estimé à 70 millions d’euros en décembre

Le transporteur franco-néerlandais estime à 70 millions d’euros l’impact négatif des attaques terroristes, survenues à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre, sur le chiffre d’affaires de décembre 2015. Dans un communiqué, la compagnie aérienne déclare avoir observé « une nette atténuation de cet effet sur les deux dernières semaines », évoquant « un scénario de rétablissement progressif » des réservations. Le cours de Bourse progresse de 1,03%, à 7,76 euros.