Bourse : le CAC 40 stagne, le secteur des télécoms se distingue


Les craintes sur l'économie mondiale et la croissance chinoise continuent de peser sur la Bourse de Paris. Le CAC 40 ne parvient pas à repartir et affiche un léger gain, de 0,34%, pour clôturer la séance du mardi 5 janvier 2016 à 4.537,63 points. Les discussions portant sur un rachat de Bouygues Telecom par Orange dopent les cours de l'ensemble des opérateurs.  

Le CAC 40 peine à redémarrer, les opérateurs télécoms accélèrent

 

La valeur du 5 janvier 2015 : Orange

L’opérateur de télécommunications a confirmé la reprise des discussions avec le groupe de BTP diversifié Bouygues en vue d’un rapprochement avec sa filiale Bouygues Telecom. Les deux sociétés ont indiqué qu’aucune décision n’avait encore été prise.

Par ailleurs, l’ex-France Télécom est entré en négociations exclusives avec l’assureur mutualiste Groupama dans l’objectif de créer une offre de services bancaires 100% mobile. Orange pourrait acquérir 65% de Groupama Banque, précise l’opérateur historique dans un communiqué. Le lancement d’Orange Banque est prévu pour 2017 en France.

Le titre progresse de 0,72%, à 15,31 euros, tandis que Bouygues s’adjuge 0,39%, à 37,30 euros. La perspective d’un retour à trois opérateurs sur le marché français fait bondir de 12,23% Numericable – SFR, qui caracole en tête de l’indice 120. Iliad prend également 2,74%.

L’Oréal : accord pour le rachat d’un réseau de points de vente aux Etats-Unis

Le leader mondial des produits cosmétiques a signé un accord pour l’acquisition des principaux actifs de la société américaine Raylon Corporation. Le rachat de ce réseau de représentants et de points de vente spécialisés va permettre au groupe français d’étendre la distribution en propre de ses produits à 3.500 salons de coiffure supplémentaires dans l’est des Etats-Unis. Le cours de l’action s’adjuge 0,40%, à 151,50 euros.

Saint-Gobain acquiert le brésilien SG Plasticos

Le fournisseur de matériaux de construction a racheté l’entreprise brésilienne SG Plasticos, un des principaux acteurs dans le domaine des tubes de spécialité extrudés au Brésil, précise le groupe français dans un communiqué. Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie de Saint-Gobain d’accroître la part de ses actifs industriels dans les matériaux de haute performance. La valeur gagne 0,06%, à 38,84 euros.

Dassault Aviation a livré moins d’appareils en 2015 qu’en 2014

Le constructeur aéronautique a livré 55 avions d’affaires Falcon en 2015, contre 66 en 2014. Ce résultat est inférieur à ses prévisions, puisqu’il tablait sur 65 livraisons. Il s’explique par une baisse des prises de commandes l’an dernier. Le groupe a en outre livré huit Rafale, contre 11 en 2014. Au 31 décembre 2015, le carnet de commandes de Dassault Aviation comprend 91 Falcon et 83 Rafale, contre 121 Falcon et 43 Rafale à fin 2014.

Par ailleurs, le gouvernement indien a renvoyé fin décembre à la France les documents nécessaires pour la finalisation du contrat d’achat de 36 Rafale, indique le quotidien Les Echos. Cet accord représente plus de 5 milliards d’euros. Le titre chute 4,53%, à 1.075,30 euros.

Capgemini rachète la société Oinio, partenaire de Salesforce

L’entreprise de services numériques a annoncé le rachat d’Oinio, une société basée à Munich employant plus de 100 personnes en Allemagne et en Chine. Le montant de cette acquisition n’a pas été communiqué. Oinio est l’un des partenaires de référence en Europe de la plateforme américaine de services Salesforce. Le cours de Bourse de Capgemini engrange 0,69%, à 83,42 euros.