Bourse : le CAC 40 stagne, malgré la bonne performance de Capgemini


La Bourse de Paris a réduit son avance en fin de journée, alors que Wall Street marquait le pas à l'ouverture. Le CAC 40 ne gagne que 0,15%, pour clôturer à 4.239,76 points. Les bons résultats de Capgemini et d'Accor sont contrebalancés par le secteur bancaire, de nouveau en baisse.

La Bourse de Paris se stabilise ce jeudi 18 février 2016

 

La valeur du 18 février 2016 : Capgemini

L’entreprise de services numériques a lancé un programme pluriannuel de rachat d’actions de 600 millions d’euros, dont 150 millions rien que pour 2016. Capgemini a par ailleurs enregistré un chiffre d’affaires de 11,92 milliards d’euros en 2015, en augmentation de 12,7% dont 1% en organique.

Ses revenus sont tirés par l’Amérique du Nord, devenu son premier marché avec l’acquisition de la société de technologie et de services Igate l’an passé. L’activité décolle ainsi de 49,1% outre-Atlantique, dont 7,8% à périmètre et taux de change constants. La marge opérationnelle de l’ensemble du groupe s’améliore quant à elle de 1,4 point, à 10,6%. La valeur bondit de 4,43%, à 75,87 euros, et caracole en tête du CAC 40.

Accor : de bons résultats annuels malgré les attentats

L’opérateur hôtelier a fait part d’un chiffre d’affaires de 5,58 milliards d’euros en 2015, en croissance de 2,9% à périmètre et taux de change constants. L’activité en France s’affiche en baisse modérée, de 0,5%, sous l’effet d’un quatrième trimestre en net recul, marqué par les attentats du 13 novembre. Le bénéfice net part du groupe atteint 244 millions d’euros, en hausse de 9,4%. Le titre grimpe de 35,40%, à 2,73 euros, et s’adjuge la deuxième place du CAC 40.

Air France – KLM renoue avec un bénéfice d’exploitation

Le transporteur franco-néerlandais a vu son chiffre d’affaires croître de 4,6% en 2015, à 26,1 milliards d’euros. Il recule en revanche de 3,2% en données comparables. La compagnie aérienne a surtout renoué avec un bénéfice d’exploitation, qui s’élève à 816 millions d’euros contre une perte de 129 millions en 2014. Elle a notamment bénéficié de la baisse des cours de pétrole. Le titre s’envole de 10,66%, à 8,24 euros, et atterrit à la troisième place de l’indice SBF 120.

TF1 : baisse des revenus publicitaires

Le groupe privé de télévision a publié des revenus en baisse de 4,2% en 2015, à 2 milliards d’euros, alors que les recettes publicitaires de ses cinq chaînes gratuites ont diminué de 1,4%. La direction anticipe « une stabilité du marché net de la publicité télévisuelle » en 2016. Le cours de Bourse plonge de 6,91%, à 9,28 euros, et le titre TF1 termine lanterne rouge du SBF 120.

Ubisoft prévoit une forte croissance de ses résultats

L’éditeur de jeux vidéo a annoncé qu’il tablait sur une sensible hausse de ses revenus comme de ses marges au cours des trois prochaines années. Il vise un chiffre d’affaires en croissance de 60% en 2018-2019 par rapport à l’exercice 2015-2016, à 2,2 milliards d’euros, ainsi qu’un quasi triplement du résultat opérationnel.

L’entreprise espère séduire ses actionnaires dans son bras de fer avec la société de communication et de divertissement Vivendi, qui s’est invitée à son capital. Le titre flambe de 11,08%, à 22,31 euros, et figure à la deuxième place du SBF 120.