Bourse : le CAC 40 stagne, Orange en pole position


La Bourse de Paris est parvenue à clôturer dans le vert, en dépit d'une ouverture à la baisse des marchés américains. Le rebond du cours du pétrole a notamment bénéficié au CAC 40, qui progresse très légèrement, de 0,02%, à 4.912,16 points. Orange termine en tête de l'indice alors que Vallourec dévisse et prend la dernière place du SBF 120.

Le CAC 40 se maintient au-dessus des 4.900 points

 

La valeur du 10 novembre 2015 : Orange

L’opérateur télécom a annoncé un chiffre d’affaires de 10,28 milliards d’euros au troisième trimestre 2015, en croissance de 0,5% en données comparables, après avoir reculé de 0,2% au deuxième trimestre et de 0,9% lors du premier. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) retraité s’inscrit également en hausse, de 1,1%, à 3,56 milliards d’euros. Pour l’ensemble de l’exercice 2015, Orange vise à présent un Ebitda dans le haut de sa fourchette de prévisions, « d’au moins 12,3 milliards d’euros ».

Par ailleurs, l’ex-France Telecom a annoncé avoir conclu un accord ferme avec le fonds d’investissement privé Helios Investment Partners, afin de céder ses 70% de Telkom Kenya. « Cette signature reflète l’effort constant d’Orange dans l’optimisation de son portefeuille d’actifs », a commenté le groupe dans un communiqué. Le titre grimpe de 1,83%, à 16,40 euros, et termine en tête du CAC 40.

Vallourec : perte brute d’exploitation de 66 millions d’euros

Au troisième trimestre 2015, le fabricant de tubes en acier pour le secteur de l’énergie a vu ses revenus plonger de 34,3% à taux de change constants. Son chiffre d’affaires s’élève ainsi à 872 millions d’euros. La société affiche en outre une perte brute d’exploitation de 66 millions d’euros, contre un bénéfice de 175 millions au troisième trimestre 2014.

Vallourec s’attend également à une « détérioration » au quatrième trimestre, « conduisant à un résultat brut d’exploitation négatif pour 2015 », précise la direction dans un communiqué. Le groupe n’envisage pas d’amélioration à court terme des conditions de marchés. Le titre dégringole de 10,21%, à 8,95 euros, et finit dernier de l’indice SBF 120.

Eiffage : des revenus en baisse à neuf mois

Le groupe de BTP et de concessions a fait part d’un chiffre d’affaires de 10,15 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en baisse organique de 1,1%. Si son activité s’est améliorée de 3,5% à l’international, à 1,85 milliard d’euros, elle recule en revanche de 2,1% en France, toujours à périmètre et taux de change constants.

Le carnet de commande de l’entreprise s’élève 11,4 milliards d’euros au 1er octobre 2015, en diminution de 4,1%. Il assure néanmoins près de 12 mois d’activité aux « branches travaux », indique Eiffage dans un communiqué. Le groupe anticipe une légère baisse de ses revenus sur l’ensemble de l’exercice. Le cours de Bourse chute de 3,64%, à 55 euros.

Korian : accord pour le rachat de Casa Reha en Allemagne

Le gestionnaire d’EPHAD et de cliniques a signé un accord pour faire l’acquisition de la société Casa Reha, le « troisième opérateur de maisons de retraite en Allemagne » selon son communiqué financier. Cette acquisition « constitue une étape majeure dans l’atteinte de notre objectif de chiffre d’affaires de trois milliards d’euros » en 2017, se félicite Yann Coléou, le directeur général de Korian.

La société française espère optimiser sa couverture du marché allemand, grâce à la « complémentarité des implantations géographiques des deux entreprises ». Cette opération doit avoir un effet relutif sur le bénéfice net par action dès 2016. La valeur bondit de 5,12%, à 34,90 euros, et caracole en tête du SBF 120.

Lagardère : un chiffre d’affaires en progression

Le producteur et distributeur de contenus a enregistré des ventes en progression de 2,6% en données comparables, pour le compte du troisième trimestre 2015. L’activité de son pôle « Travel Retail » ressort en hausse de 6,7%, à 933 millions d’euros, « portée par la dynamique en aéroport, en particulier en Europe », précise Lagardère dans un communiqué. Le chiffre d’affaires de la société atteint au total 1,85 milliard d’euros.

La direction confirme son objectif annuel d’un résultat opérationnel en croissance de 7% par rapport à 2014. Le titre s’adjuge 2,98%, à 27,45 euros, et prend la deuxième place du SBF 120.