Bourse : les craintes sur la Chine affectent le CAC 40 et ArcelorMittal


La Bourse de Paris enchaîne une deuxième séance dans le rouge, alors que le cours du baril de Brent s'affiche en repli et que les craintes sur l'économie chinoise ressurgissent. Le CAC 40 lâche ainsi 0,86%, pour clôturer la séance du 8 mars 2016 à 4.404,02 points.

Le CAC 40, en repli, s'est maintenu in extremis au-dessus des 4.400 points

La valeur du 8 mars 2016 : ArcelorMittal

Le cours de Bourse du sidérurgiste dévisse de 7,76%, pour atteindre 4,30 euros. Le producteur d’acier pâtit des mauvais chiffres du commerce extérieur chinois et de la note de Goldman Sachs sur les prix des métaux. La banque d’investissement américaine estime que « les facteurs structurels d’un marché baissier sont intacts ».

ArcelorMittal termine en conséquence dernier du CAC 40, l’indice phare de la Bourse de Paris, après avoir observé un bond de 40% du cours de son action la semaine dernière.

Aéroport de Paris intéressé par les aéroports vietnamiens

Le gestionnaire des aéroports de Roissy et d’Orly a confirmé avoir déposé il y a quelques mois un dossier pour entrer au capital d’Airports Corporation of Vietnam (ACV). Le groupe français indique également être entré en négociations exclusives avec les autorités vietnamiennes pour le rachat de 20% d’ACV, tout en précisant « qu’il n’a à ce stade proposé aucune offre engageante ». Le titre A2P cède 0,61% à 105,25 euros.

JCDecaux a signé pour 10 ans avec l’aéroport international de Dallas

L’agence de communication sur mobilier urbain a remporté un contrat de 10 ans pour la concession publicitaire de l’aéroport international de Dallas Fort Worth, aux Etats-Unis. Avec plus de 64 millions de passagers en 2015, dont près de 8 millions de voyageurs étrangers, cet aéroport est le quatrième le plus fréquenté d’Amérique du Nord et le dixième à l’échelle mondiale, indique JCDecaux dans un communiqué. Le cours de l’action recule de 1,56%, à 37,02 euros.

Engie aurait pu avoir la première PDG du CAC 40

L’énergéticien a bien failli être la première entreprise du CAC 40 à avoir une femme à sa tête depuis la création de l’indice, fin décembre 1987. Mais c’est raté. La faute à l’actuel PDG Gérard Mestrallet, qui souhaite être prolongé à son poste malgré la limite d’âge de 67 ans qu’il atteindra le 1er avril (non ce n’est pas un poisson).

Résultat : il devrait être reconduit pour deux ans à la présidence du conseil d’administration, lors de l’assemblée générale des actionnaires qui se déroulera le 3 mai. La numéro deux d’Engie, Isabelle Kocher, n’endossera donc que le rôle de directrice générale. Le titre abandonne 1,64%, à 13,78 euros.

Séché Environnement : des résultats annuels de bonne facture

La société de traitement des déchets affiche une croissance organique de son chiffre d’affaires consolidé de 3,4% en 2015, à 460,91 millions d’euros. Son bénéfice net a bondi de 72,2%, à 16,82 millions d’euros. Pour 2016, la direction prévoit de maintenir ou d’améliorer le niveau de la rentabilité opérationnelle courante. Le cours de Bourse grimpe de 4,37%, à 27,97 euros.