Bourse : les perspectives 2011 vues par IDMidCaps


« Le CAC 40 pourrait se situer points entre 4.350 et 4.400 points fin 2011. Mais le stock-picking doit rester la règle ».


Bruno Jehle, IDMidCaps
Bruno Jehle, vous êtes stratégiste chez IDMidCaps, bureau d’analyse financière spécialisé sur les valeurs moyennes françaises. Quel est votre scenario pour l’année 2011 ?

Avant d’évoquer 2011, un petit retour sur 2010 s’impose. Les sociétés françaises ont fait preuve d’une remarquable capacité de rebond après la crise de 2009. L’étude que nous avons réalisée sur les valeurs de l’indice CAC Mid&Small 190 montre qu’en 2010 les entreprises auront retrouvé un niveau de chiffre d’affaires supérieur au pic de 2008.

Sur le plan des résultats, le record atteint en 2007 devrait être également dépassé. Les sociétés ont bénéficié des mesures de relance budgétaires mais ont su aussi aller chercher la croissance où elle se trouve, c’est-à-dire dans les pays émergents, et ajuster rapidement leurs coûts.

La donne macroéconomique n’a pas changé réellement changé depuis six mois. Alors que la nouvelle année commence, un optimisme raisonné prévaut. La croissance économique mondiale est attendue autour de 3-4% dans la lignée de celle de 2010. Les pays émergents devraient afficher des niveaux toujours nettement supérieurs. La politique monétaire expansionniste de la Fed devrait soutenir la croissance américaine, tandis qu’on n’entend rien d’enthousiasmant en Europe où la priorité est au désendettement. Evidemment, de multiples risques demeurent : nouvelle crise de la dette en Europe avec un défaut espagnol, forte hausse des taux d’intérêts sous l’effet de la dégradation des finances publiques et d’un risque inflationniste, inflation non maîtrisée en Chine conduisant à un durcissement monétaire, baisse des prix immobiliers aux Etats-Unis ou encore persistance d’un taux de chômage élevé outre-Atlantique. Pour le moment, ces risques pris séparément, ne justifient pas un scenario catastrophe.

Dans ce contexte, à combien voyez-vous les indices boursiers en fin d’année ?

Nos prévisions sur les valeurs du CAC Mid&Small 190 font état d’une progression de 15% des résultats en 2011 par rapport à 2010 avec une dynamique plus forte pour les plus petites sociétés de l’indice. Une simple stabilité des multiples se traduirait ainsi par une hausse de 15% des cours, ce qui amènerait le CAC 40 entre 4.350 et 4.400 points en fin d’année.

Nous avons mené une analyse par rapport au précédent cycle boursier 2000/2007. La crise qui a débuté en 2007 est très différente de celle qui a frappé les marchés en 2000 mais on constate que le scénario boursier qui se dessine est exactement le même jusqu’à présent. Nous ne disposons pas de boule de cristal et comme nous l’avons dit de nombreux risques pèsent encore sur l’économie mondiale mais pour apporter une note d’optimisme, rappelons que le CAC 40 avait progressé de plus de 20% en 2005 et le CMS 190 de près de 40%.

Quels sont selon vous les secteurs à privilégier ?

Même si nous sommes résolument optimistes pour le marché actions en France cette année, nous privilégions quelques thèmes d’investissements. Evidemment, dans un contexte de croissance encore molle dans les pays développés, les sociétés implantées ou liées à l’économie des pays émergents sont à regarder en priorité. Plus globalement, en cette période de restrictions budgétaires en Europe, nous préférons les acteur du BtoB aux entreprises dépendantes des investissements publics et de la consommation. Enfin, les sociétés ayant désormais surmonté la crise, 2011 devrait également être marquée par le retour des opérations de fusions/acquisitions. Le secteur des services informatiques devrait être l’un des plus actifs, l’opération Atos-Siemens ayant ouvert le bal fin décembre. Encore une fois, nous pensons que le stock-picking reste la règle.

En conclusion, quelles sont vos valeurs favorites dans votre univers de prédilection, les valeurs moyennes ?

Mersen et GL Events nous paraissent des valeurs pertinentes pour jouer les pays émergents. Havas est aussi un dossier à regarder dans la mesure où les perspectives du marché publicitaire sont favorables et que la société est l’une des moins bien valorisées du secteur. Dans les services informatiques, on peut citer Sopra, l’une des SSII les mieux gérer et qui se trouve face à des choix stratégiques pour son avenir. Devoteam et Sword devraient aussi rebondir après une année 2010 décevante.

En savoir plus
>> Marchés actions : quelle stratégie adopter en 2011 ?