Bourse : petit Noël pour le CAC 40, pas de cadeau pour BNP Paribas


L'indice vedette de la Bourse de Paris n'a jamais enregistré si peu d'échanges un 24 décembre avec 448 millions d'euros échangés. Le rebond des prix du pétrole pèse sur l'indice qui finit en recul de 0,24% à 4.663,18 points.    

Le CAC 40 a cédé 0,24% le 24 décembre 2015

La valeur du 24 décembre 2015 : BNP Paribas

Après le Crédit Agricole, Natixis et la Société Générale, la première banque française a déclaré, à son tour, respecter les règles prudentielles imposées par la Banque centrale européenne (BCE). Toutefois, cette fois-ci, il n’y a pas eu « d’effet BCE ». La valeur de l’établissement du boulevard des Italiens a cède 0,76% pour atteindre 53,30 euros.

TF1 au top

La chaîne privée rafle 99 des 100 meilleurs audiences télévisées enregistrées en 2015, selon un classement Médiamétrie établi pour Les Echos. La Une n’a laissé qu’une seule place sur le podium du Top 100 à France 2, avec un JT sur les attentats de janvier qui arrive seulement en 92ème position. Le cours de Bourse de la filiale de Bouygues perd 1,28% à 9,87 euros.

Mauvais film pour EuropaCorp

Au 1er semestre 2015-2016, le studio de cinéma a réalisé un chiffre d’affaires de 76,6 millions d’euros, en repli de 21,8%. La société créée par Luc Besson pâtit d’une décroissance de 82% de ses revenus dans les séries TV à 3,4 millions d’euros et de 51,2% dans les entrées en salles en France à 8,1 millions d’euros. Les ventes à l’international ont résisté avec un recul de 4,6% à 36,4 millions d’euros. Le chiffre d’affaires généré par les diffusions TV est en hausse de 21,1% à 11,1 millions d’euros. Le titre affiche une baisse de 7,85% à 4,93 euros.

Exercice gagnant pour la Société française de casinos

L’exploitant de casinos et de centres de loisirs (cinémas, bowlings, parcs d’attraction) a publié au second semestre un chiffre d’affaires net des prélèvements de 6,60 millions d’euros, en hausse de 6,7% hors activité jeux virtuels cédée en juillet 2014. Le groupe a notamment bénéficié d’un recul significatif de ses prélèvements (-8,6%), notamment grâce aux négociations entreprises avec les collectivités locales. La direction ne communique pas de prévision chiffrée. Le cours de l’action de l’ex-LTDN s’adjuge 13,64% à 1,00 euro.