CAC 40 : Pernod Ricard et Schneider Electric font le grand écart


La Bourse de Paris repart dans le rouge, alors que la Banque centrale européenne (BCE) a maintenu ses trois taux directeurs sans annoncer de nouvelles mesures. Le CAC 40 cède 0,20%, à 4.582,83 euros. Pernod Ricard prend l'avant-dernière place de l'indice, tandis que Schneider Electric caracole en tête.  

Le CAC 40 repart dans le rouge

La valeur du 21 avril 2016 : Pernod Ricard

Le producteur et distributeur de vins et de spiritueux a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 4% sur les neuf premiers mois de son exercice décalé, à 6,81 milliards d’euros. En revanche, ses revenus ressortent en repli de 3% au troisième trimestre, à 1,86 milliard d’euros. Ils ont diminué de 10% dans la zone « Asie/Reste du monde » et stagné en Europe. Seule la région Amérique affiche une progression de 5%.

« Nous œuvrons activement au développement de la nouvelle phase de croissance en Chine et restons confiants dans son potentiel à moyen terme malgré un contexte actuel difficile », a déclaré dans un communiqué le PDG Alexandre Ricard. Le titre dévisse de 4,87%, à 98,65 euros, et finit avant-dernier du CAC 40.

Schneider Electric affiche une activité en légère croissance organique

L’équipementier électrique a fait état d’un chiffre d’affaires de 5,77 milliards d’euros au premier trimestre 2016, pénalisé par les effets de change et en baisse de 3,7%. Son activité ressort néanmoins en croissance organique de 0,1%. Ses ventes en Chine ont encore reculé, mais de façon moins marquée, et la direction perçoit des signes d’amélioration.

Le groupe confirme ses objectifs annuels, dont une amélioration de la marge d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 20 à 60 points de base hors effets de change. La valeur bondit de 4,66%, à 59,10 euros, et prend la tête du CAC 40.

Michelin confirme son objectif de bénéfice opérationnel

Le fabricant de pneumatiques a publié des ventes nettes de 5,07 milliards d’euros pour le compte du premier trimestre 2016, en progression de 0,9%. Malgré un environnement encore contrasté, la firme clermontoise table sur une croissance de ses volumes « supérieure à l’évolution mondiale des marchés » pour l’ensemble de l’exercice et confirme son objectif d’un résultat opérationnel en amélioration, hors effets de change et éléments non récurrents. Le titre engrange 1,41%, à 95,51 euros.

Fnac relève son offre sur Darty

Le distributeur de biens culturels et électroniques a relevé son offre sur Darty, valorisant le groupe d’électroménager et de matériel informatique à 779 millions de livres, soit environ 989 millions d’euros contre 859 millions auparavant. Cette annonce a été faite au lendemain d’une surenchère du détaillant de mobilier Conforama, qui valorise le distributeur britannique à 742 millions de livres (943 millions d’euros). Le titre Fnac cède 1,83%, à 56,71 euros.

Dassault Systèmes : des performances trimestrielles qui déçoivent

L’éditeur de logiciels industriels a vu ses revenus s’accroître de 6% au premier trimestre 2016, à 691,4 millions d’euros. Son bénéfice net part du groupe a également augmenté, porté par une hausse de la marge opérationnelle, pour atteindre 89,9 millions d’euros. Ces performances sont toutefois inférieures aux attentes de plusieurs analystes. La valeur chute de 4,15%, à 69,93 euros.