Christian Estrosi souhaite mobiliser 300 milliards d'euros de l'assurance-vie pour le financement des entreprises

Partagez

A l'occasion de la conclusion des Etats Généraux de l'industrie, Nicolas Sarkozy a plaidé pour une refonte en profondeur la fiscalité de l'épargne, pour la concentrer vers les placements longs en actions.

Drainer 300 milliards d'euros de l'assurance vie pour le financement des entreprises. Tel est l'objectif évoqué par Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, à l'occasion de la conclusion des Etats Généraux de l'industrie le 4 mars 2010 devant près de 1.500 personnes réunies dans l'usine Eurocopter de Marignane (Bouches-du-Rhône).

La constitution d'une épargne longue en actions « indispensable » pour Nicolas Sarkozy

A cette occasion, Nicolas Sarkozy a souligné que les entreprises avaient besoin d'une « base solide d'actionnaires qui les accompagnent dans leur croissance » et d'ajouter que la constitution d'une épargne longue en actions était « indispensable ». Le Président de la République souhaite « repenser en profondeur la fiscalité de l'épargne, pour la concentrer vers les placements longs en actions ».

Regrettant « l'absence de priorité stratégique claire » en la matière, Nicolas Sarkozy se demande « si cela fait du sens de soutenir de manière indiscriminée tous les types de placements » et rappelle que l'assurance vie, « s'investit à moins de 25% dans les actions ».

 

Réseaux Sociaux