Club d'investissement : les règles d'or

Partagez

Quelques conseils précieux pour réussir dans un club d'investissement... 

- Diversifiez sans éparpiller : La division des risques ne doit pas conduire à une atomisation de votre portefeuille qui rend plus difficile le suivi des valeurs, engendre une hausse des frais de conservation et, de surcroît, n'a aucune signification économique.

- Veillez à l’équilibre : En aucun cas, le poids d'un poste du portefeuille ne devra mettre en péril l'équilibre de l'ensemble. Par principe, en« vitesse de croisière », ne consacrez jamais plus de 10 % des actifs investis sur une seule « ligne ».

 - Déterminez des « niches » : Dans le choix de vos valeurs, détectez les « niches » constituées par certaines sociétés au regard de la spécificité et de l'originalité de leur objet et/ou de leur position sur leur marché.

- Observez bien la tendance des grandes places financières : même si la crise financière a fait apparaître des mouvements propres aux bourses européennes, la corrélation de Paris avec New York reste forte.

- Suivez les informations des entreprises : Ayez une préférence pour les sociétés qui diffusent une information fréquente et de qualité à destination de leurs actionnaires.

- Méfiez-vous des modes et de l'engouement porté à certains titres. Les retournements de tendance sont parfois brutaux !

- Ne croyez pas aux plus-values faciles. Ne vous laissez pas influencer par les bruits et les supposés « tuyaux ».

- Soyez prudent, un gros dividende peut cacher des situations qui ne sont pas forcément synonymes de prospérité !

- Réinvestissez systématiquement les dividendes dans le portefeuille du club.

- Evitez les valeurs « exotiques » cotées sur les bourses lointaines. Euronext comporte encore un large échantillonnage de valeurs étrangères.

- Soyez toujours clair et précis vis-à-vis de votre intermédiaire financier, notamment dans la formulation de vos ordres.

- Évitez les « allers/retours » trop fréquents, générateurs de frais et bien éloignés de l'aspect pédagogique des clubs.

- Sachez prendre vos bénéfices, même partiellement, car on ne vend jamais au plus haut ! L'important est de se fixer des objectifs de cours.

- Ne cédez pas à un louable principe de convivialité en vous montrant complaisant à l'égard de tel ou tel clubiste dont le club suivrait les recommandations sans discussion.

- Sachez accepter l'expression démocratique du club au moment de la décision et si votre recommandation de valeur n'est pas retenue, rien ne vous empêche de l'acquérir dans votre portefeuille personnel.

Quelle fiscalité ?

Pour l’administration fiscale, chaque membre d’un club d’investissement doit déclarer ses dividendes et intérêts, selon sa quote-part, comme si son portefeuille était géré en direct.

Depuis le 1er janvier 2008, les dividendes et distributions assimilées peuvent être soumis, sur option du contribuable, à un prélèvement forfaitaire libératoire se substituant à l’impôt au barème progressif.

En revanche, en vertu du caractère pédagogique des clubs, les plus-values réalisées pendant toute la durée de vie du club sont exonérées d’impôt. A la sortie, elles sont taxées normalement : 31,3% (19% + 12,3% de prélèvements sociaux).


 

Réseaux Sociaux