Cortal Consors lance la « Notation Emploi » pour classer les fonds d’actions


Après avoir créé la « Notation Verte », Cortal Consors, l'établissement bancaire et de courtage en ligne de BNP Paribas, propose désormais une « Notation Emploi », afin d'évaluer, du point de vue de la création d'emplois, les sociétés dans lesquelles sont investis 475 fonds actions européennes.

placement, cortal

L’emploi comme critère de rentabilité ? « La création de valeur entraine la création d’emplois », explique Benoît Gommard, directeur général de Cortal Consors France, détaillant la logique de cette notation annuelle. Les fonds notés doivent être enregistrés en France dans la catégorie des actions Europe et détenir au moins 75% d’actions de l’indice DJ Stoxx600. L’échelle varie ensuite de 1 à 5, selon l’évolution de l’effectif enregistrée par rapport à la capitalisation de chacune des sociétés constituant le fonds. La destruction d’emploi ou les cessions d’activité sont ainsi sanctionnées au profit de la création de postes (CDD et CDI, hors intérimaire ni sous-traitance) ou des fusions-acquisitions.

La santé, les services financiers et la distribution sont les plus créateurs d’emploi

« La moyenne [de la notation] s’établit ainsi à -22,82 effectif pour 1 milliard d’euros de capitalisation », indique le directeur de la banque, ce qui se traduit par une destruction d’environ 23 emplois pour chaque en moyenne pour chaque milliard d’euros de capitalisation. Sans surprise, les secteurs les plus créateurs d’emploi sont donc la Santé (+575 emplois par milliards d’euros de capitalisation), les Services Financiers (+413), la Distribution (+342) et les Médias (+315) tandis qu’en bas de classement on retrouve l’Automobile (-501), la Construction (-689) et la Metallurgie (-745).

Dans le classement établi par Cortal Consors, on retrouve « une majorité de fonds de Small et Mid Caps [petites et moyennes valeurs, ndlr] » précise-t-il. « Intrinsèque Europe P » (Pastel & Associés), « LFP Trend Prévention » et « FCP Mon Pea » (UFG-LFP), « Agenor » (Financière de l’Echiquier), « Ethique et Partage », « MAM Actions Ethique » ou « MAM Selection Action » (Financière Meeschaert), « Europeana » et « Centifolia Europe C » (DNCA Finance) ou encore « Oddo Génération A » et « Oddo Avenir Europe A » (Oddo Assets Management) figurent dans les fonds les mieux classés.

« Il n’y a pas de contradiction entre la création d’emploi et la performance »

« Sur le passé, les sociétés qui ont créés de l’emploi ont plutôt performé », précise Benoît Gommard, faisant remarquer que la majorité des entreprise les mieux notées sur la création d’emploi a réalisé des performances supérieurs à l’indice DJ Stoxx 600 sur les trois dernières années (-13,79%). « La prise en compte des critères ‘vert’ et ‘social’ ne se fait pas au détriment de la performance », ajoute-t-il. Ainsi au sein des 15 fonds les plus performants sur 3 ans, on retrouve encore 60% des fonds notés « 4 » ou « 5 », les meilleures notes, contre une proportion de 35% sur l’ensemble du panel étudié.

Le gérant précise pourtant que cette notation constitue « une information complémentaire » en plus des données financières habituelles. Moins exigeante mais plus large que la classification ISR (Investissements socialement responsable), les notations Verte et Emploi «permettent statistiquement de tomber sur le bon fonds », conclut Benoît Gommard.