CPor Devises commercialise des « lingotins » afin de dynamiser le marché de l’or


La société de prestations de services sur l'or et les devises va mettre sur le marché des petits lingots de 50, 100, 250 et 500 grammes afin de faciliter l'achat du métal jaune.

 

« Entre le Napoléon et le lingot, il n’existe rien sur le marché de l’or » a estimé le président de CPoR Devises, Jean-Pierre Djian, lors d’une conférence de presse à Paris. Et entre un Napoléon de 5 grammes à un peu moins de 200 euros et un lingot d’un kilo à plus de 30 000 euros, l’effort d’investissement diffère.

Face à ce constat, sa société, spécialisée dans les prestations de services monétaires auprès des établissements bancaires et des grandes entreprises, a décidé de commercialiser des volumes d’or intermédiaires.

Baptisée, « lingotins », ces produits se présentent sous la forme de lingots classiques, mais en moins lourd : 50, 100,250 et 500 grammes. Le but est de dynamiser le marché de l’or en permettant des investissements moins conséquent que pour un lingot. « Nous renforçons l’accessibilité de l’or » a commenté le dirigeant.

Ces lingotins ne seront pas commercialisés en direct par CPor Devises. Les particuliers devront en faire la demande auprès de leur intermédiaire financier.

Ils seront ensuite cotés par CPoR Devises. L’organisme assure en effet la cotation quotidienne du métal jaune en France. « Leur cours pourra sensiblement s’éloigner de celui du lingot d’un kilo, en fonction de l’offre et de la demande » souligne Pierre-Jean Djian.

Ces produits bénéficient de plus d’un certificat d’achat et d’une numérotation.

En savoir plus

>> Le rôle de CPor Devises sur le marché de l’or
>> Le site Internet de CPoR Devises : www.cpordevises.com