Crowdfunding : la CDC teste un label de sécurisation des dépôts avec Wiseed


L'expérimentation d'un mécanisme de garantie des dépôts dans le cadre d'une augmentation de capital menée sur la plateforme de crowdfunding Wiseed a été lancée par la Caisse des dépôts et consignations. L'objectif : sécuriser les flux financiers entre l'investisseur et les PME ainsi financées.  

Crowdfunding : la CDC teste le rôle de tiers de confiance avec Wiseed

 L’un des freins à l’essor du crowdfunding en passe d’être levé ? La Caisse des dépôts et consignations (CDC) a décidé de lancer l’expérimentation d’un dispositif d’accompagnement des opérations de financement participatif sur Wiseed, l’une des principales plateformes d’investissement direct au capital de PME. La direction des services bancaires de la CDC a accepté d’assurer un rôle de tiers de confiance pour les dépôts des particuliers souhaitant renforcer les fonds propres de sociétés passant par ce site. Une façon de répondre aux besoins de sécurité et de transparence exprimés par les investisseurs comme par l’Autorité des marchés financiers (AMF), sans attendre la réglementation du crowdfunding, dont les contours devraient être fixés par ordonnance au début de l’été 2014.

Augmentation de capital labellisée

« Le crowdfunding avait grand besoin de crédibilité vis-à-vis des investisseurs. L’idée consistait à prévenir tout détournement de fonds lors d’une opération de financement, à une époque où le financement participatif n’avait pas de réglementation dédiée », explique Souleymane-Jean Galadima, responsable du développement et des partenariats de Wiseed.

Une première levée de fonds, l’augmentation de capital de 150.000 euros lancée par Pearl, bénéficie de ce partenariat entre Wiseed et la Caisse des dépôts. L’opération de la PME spécialisée dans la mesure et le traitement des contaminations radioactives se différencie des autres par la présence d’un visuel « Dépôts sécurisés par Groupe Caisse des Dépôts ». Le ticket d’investissement minimum est fixé à 500 euros.

Restitution des fonds en cas d’échec de la levée de capitaux

En pratique, les fonds collectés seront déposés sur un compte, ouvert à la CDC, d’augmentation de capital d’une société holding créée pour rassembler les investisseurs. Au terme de l’opération, le bras armé financier de l’Etat va s’assurer que les fonds sont bel et bien investis après avoir transité sur son compte. Le partenariat doit aussi être utile en cas d’échec d’une levée de capitaux sur une plateforme de crowdfunding, si le montant envisagé par les porteurs du projet n’est pas atteint. L’intervention de la Caisse « permet de garantir la restitution des dépôts des internautes en cas de non réalisation de l’augmentation de capital », précise Souleymane-Jean Galadima.

L’opération Pearl a valeur de test. Si l’essai est concluant, la CDC n’exclut pas « d’étendre sa labellisation à l’ensemble des autres sociétés passant sur la plateforme », présage le dirigeant de Wiseed. Rendez-vous après le 15 juin 2014, date limite de souscription à l’augmentation de capital de la PME.