Crowdfunding : Unilend lance l’option de prêt automatique

Partagez

La plateforme de crowdlending Unilend propose à ses membres de placer des offres de prêt de manière automatisée. Objectif : permettre une diversification accrue aux internautes qui peuvent ainsi se prémunir d'un risque de défaillance d'une entreprise.

Crowdfunding : la diversification sur Unilend grâce à la gestion automatisée des offres de prêt

 

En matière de prêt aux entreprises, diversifier reste la clé. La plateforme de crowdlending Unilend, un des acteurs majeurs du marché, vient ainsi de lancer un nouveau service pour permettre à ses usagers de financer un nombre accru de projets. Ce mécanisme, baptisé Autolend, consiste à générer automatiquement des offres de prêt en fonction des règles fixées au préalable. En effet, Unilend fonctionne sur le modèle des enchères inversées où le prêteur propose un taux d'intérêt, les conditions les plus favorables à l'emprunteur étant retenues jusqu'à atteindre le montant demandé. Principal avantage pour l'utilisateur : « Vous n'avez pas besoin de vous connecter plusieurs fois par jour sur Unilend pour gérer vos offres de prêt : Autolend le fait directement pour vous, selon vos propres critères. » Les remboursements peuvent également être réinvestis de la même manière.

Avec Autolend, l'internaute peut opter pour le mode simple où il renseigne simplement deux critères (taux minimum et montant par prêt) ou le mode avancé. Ce dernier donne la possibilité de fixer un taux d'intérêt selon la durée du prêt et de la note de risque attribuée au projet. A la clé dans les deux cas, une diversification ciblée pour l'investisseur, qui peut ainsi espérer lisser le risque de défaut de paiement d'une entreprise sur plusieurs projets. Un système qui fait écho au mécanisme de réinvestissement automatique des intérêts et du capital amorti mis en place sur la plateforme Bolden depuis janvier 2016. Surtout, il vise à rappeler à l'investisseur que les taux d'intérêt offerts sur les sites de crowdlending ne sont pas dénués de risque. Mieux vaut donc ne pas tout miser sur le même cheval.



Pour en savoir plus sur le crowdlending
Les mesures de soutien décidées par Macron
Quelle fiscalité sur les pertes ?

 

Réseaux Sociaux