Déshérence des contrats d’assurance vie : « il vaut toujours mieux prévenir que guérir… »


 

Faute pour un souscripteur de bien comprendre aujourd’hui les rouages des contrats d’assurance, vie, prévoyance ou voyage, le risque est grand pour ses bénéficiaires de se retrouver demain à la recherche de capitaux non réclamés qu’ils tenteront péniblement de revendiquer.

En effet l’aspect « transmission », volet essentiel de ce type de contrat, est trop souvent mis au second plan au moment de la signature, avec des conséquences financières lourdes pour les bénéficiaires, après le décès du souscripteur.

Dans ce dossier, il nous semble donc essentiel de revenir sur le rôle des différents acteurs, ensuite de développer le volet transmission et son corolaire qui est la clause bénéficiaire, pour finir avec une analyse complète sur la déshérence, ses origines, son ampleur, les moyens actuels pour y faire face et surtout les nouvelles solutions pour l’anticiper et l’éradiquer, tel le tout nouveau service UltimInfo.

(En gras les chroniques déjà disponibles, nous vous invitons à revenir pour consulter les prochaines)

  • Assurance vie, prévoyance : les différents acteurs et leurs rôles
  • Alors, vie ou décès, épargne ou prévoyance ?
  • Un « must » pour la transmission de son patrimoine ?
  • Attention à la désignation des bénéficiaires !
  • La clause bénéficiaire, le document essentiel à surveiller…
  • Capitaux non réclamés et déshérence : définition
  • L’origine de la déshérence
  • La déshérence, combien de milliards ?
  • A qui profite la déshérence ?
  • L’arborescence de la déshérence, pas à pas…
  • Focus sur l’AGIRA
  • Nouvelle approche orientée « souscripteur »
  • L’offre d’UltimInfo

 

 

www.ultiminfo.com