Déshérence et capital décès de l’assurance voyage associée à sa carte bancaire


Qui propose l’assurance voyage ?

Les nombreux réseaux, nationaux ou internationaux, qui distribuent des cartes bancaires ont depuis longtemps enrichis leurs offres en y associant divers services.

Cette palette de services est plus ou moins généreuse selon le profil de sa carte bancaire. Les gold, premier ou autres platinum, sont souvent très bien lotis.

Parmi les services proposés, figure une assurance voyage. Réservée à l’origine aux cartes haut de gamme, cette assurance fait désormais partie des services de base de la plupart des cartes bancaires.

La différence portera sur le montant du capital décès, pouvant varier de quelques dizaines de milliers d’euros et plusieurs centaines de milliers d’euros.

 

De quel type d’assurance s’agit-il ?

L’assurance voyage est ici en fait une assurance de type prévoyance qui couvre le décès, l’accident ou la maladie de l’assuré, voire aussi de certaines personnes qui peuvent l’accompagner, et ce, uniquement pendant la durée du trajet (quelques heures à quelques jours).

 

Sous quelles conditions l’assuré est-il couvert ?

Le décès ou l’accident seront couverts par l’assurance, s’ils interviennent précisément pendant un trajet qui répond à la fois aux deux conditions suivantes :
• les types de transport retenus sont généralement les transports publics (train, avion …) et les voitures de location,
• le règlement de tout ou partie de la facture des titres de transport ou du contrat de location doit avoir été effectué avec la carte bancaire du titulaire du contrat

 

Existe-t-il une clause bénéficiaire ?

Bien sur, on a beau parler de voyage, on reste dans le monde de l’assurance !

Tout comme pour un contrat d’assurance vie ou prévoyance, le souscripteur de l’assurance voyage de sa carte bancaire est totalement libre de désigner ses propres bénéficiaires.
Cette désignation sera consignée dans la clause bénéficiaire de son contrat carte bancaire.

 

Est-on libre de gérer au fil des années la liste de ses bénéficiaires ?

C’est faisable, mais vraiment pas simple !

Il faut tout d’abord retrouver le document reprenant les conditions générales liées à l’usage de votre carte bancaire. En cherchant bien, vous y trouverez un chapitre sur cette assurance voyage.
En cherchant mieux, vous y trouverez aussi une adresse qui est capitale. En effet, elle vous servira pour toutes modifications liées à vos bénéficiaires (changement de nom, d’adresse…) et surtout, elle servira à vos survivants pour informer de votre décès et déclencher le versement du capital décès.

 

Le capital décès est-il versé aux bénéficiaires ?

Rarement ! La déshérence en matière d’assurance voyage est très importante…

En effet, en cas de décès du souscripteur et bien que les conditions ci-dessus soient remplies, le potentiel bénéficiaire (dès lors qu’il pense être bénéficiaire ! …), devra :
• d’abord savoir (ou réussir à savoir) si le défunt avait utilisé sa carte bancaire pour payer tout ou partie de son titre de transport.
• identifier ensuite le nom de l’établissement financier lié à la carte bancaire pour y transmettre la demande avec les pièces administratives demandées.

 

Et vous, pensez vous être protégé contre ce risque de déshérence ?

Pour bien évaluer et comprendre votre situation, faites l’exercice suivant :

Prenez votre propre cas et rappelez-vous votre dernier voyage (train, avion), que vous auriez réglé avec votre carte bancaire.
En cas d’accident et de décès, comment vos bénéficiaires s’y prendraient pour faire valoir leurs droits ?

 

Pourront-ils faire le lien entre :
• le décès (si l’annonce du décès est communiquée à la banque, les causes/circonstances seront-elles détaillées ?…),
• l’établissement financier qui a délivré la carte bancaire (son identification peut être difficile aux survivants, d’autant que la carte bancaire est souvent dans le portefeuille de la personne décédée, et en cas de crash aérien…)
• le moyen de paiement utilisé (simple chèque ou CB ? Le débit carte bancaire peut arriver plusieurs semaines après les faits, mélangé avec les autres achats… Et qui aura accès au courrier ?),
• la compagnie de transport/agence de voyage qui se fera payer le titre de transport (sera-t-il possible de l’identifier dans un relevé de carte bancaire ?),
• le/les potentiel(s) bénéficiaire(s) ? (s’ils ne sont pas au courant de leur statut de bénéficiaire, comment auraient-ils l’idée de faire valoir leurs droits ? Quid des personnes célibataires, sans enfant… où ira le capital décès ?)

 

Existe-t-il une solution pour éviter cette déshérence annoncée ?

C’est pour aider les bénéficiaires potentiels à faire face à toutes ces difficultés posthumes qu’UltimInfo propose une solution tout aussi simple qu’imparable.

 

Avec UltimInfo, les détenteurs de carte bancaire disposent du seul outil qui permet actuellement de :
gérer en temps réel ses clauses bénéficiaires grâce au Pack Basic, permettant gratuitement de permettre l’identification des bénéficiaires et des établissements financiers,
transmettre le Faire Part UltimInfo par courrier électronique et/ou postal après le décès du détenteur. grâce au Pack Sérénité. Les bénéficiaires et établissements financiers recevront automatiquement les informations essentielles pour que ces premiers puissent faire valoir leurs droits et que ces derniers puissent initier le règlement du capital décès.
Ainsi, les coordonnées des établissements teneurs des comptes liés à sa/ses propres cartes bancaires et pouvant être utilisées pour payer ses voyages seront exploitables par les bénéficiaires désignés.

 

Pour plus d’informations sur cette solution anti-déshérence, voir le site UltimInfo.

 

 

www.ultiminfo.com

 

>> retour à la page du blog UltimInfo